Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Compte-rendu de la deuxième réunion plénière du GADE : formation et outils numériques  du lundi 30 novembre 2020

Au sommaire




Compte-rendu de la deuxième réunion plénière du GADE : formation et outils numériques du lundi 30 novembre 2020

publié le 4 décembre 2020

g

La deuxième réunion plénière du Groupe académique sur la direction d’école (GADE) s’est tenue le lundi 30 novembre 2020 en présence de représentant-es des personnels, de directeurs-trices désigné-es par l’Administration et d’une partie de la direction académique.
Cette deuxième plénière avait pour objectif de faire l’état des lieux des discussions suite aux deux précédents groupes de travail (GT) sur la formation des directeurs-trices et sur la problématique du numérique dans l’exercice des fonctions de direction.

Une formation quasi-inexistante

Le SNUipp-FSU Paris a tenu à rappeler une fois de plus les manques cruels dans le parcours de formation proposé aux directeurs-trices.
À l’heure actuelle, voici les besoins exprimés :

- questions sur le droit et la responsabilité juridique
- la protection de l’enfance
- l’école inclusive
- formations à la bureautique ou au numérique
- la gestion de situations complexes voire de crise

Depuis la tenue de ce GT, dans un courrier envoyé par la Dafor, une offre de formations complémentaire a été proposée aux directeurs-trices. Le SNUipp-FSU Paris se félicite des efforts mis en place par l’Académie en ce qui concerne l’enrichissement rapide du parcours de formation et la lisibilité de l’information envoyée. Néanmoins, le contenu de certaines de ces formations interroge sur ses finalités.
Que penser du contenu de la formation intitulée "Développer ses missions RH de proximité" qui propose de "découvrir et s’approprier une méthode structurante pour mener à bien ses entretiens professionnels" ?
Pour le SNUipp-FSU Paris, l’Académie ne doit pas se tromper de cible ! Cette nouvelle offre de formation doit répondre aux missions actuelles des directeurs-trices et non pas à celles des personnels de direction du secondaire.

Le SNUipp-FSU Paris a aussi tenu à rappeler qu’il est important que tous-tes les directeurs-trices puissent bénéficier de leur temps de formation. Il est inadmissible que les collègues demi-déchargé-es se voient refuser leur départ en formation sur temps de classe à cause de la pénurie de remplaçant-es.
Il est de la responsabilité de l’Académie d’organiser ces formations et donc de prévoir le nombre de remplaçant-es disponibles, en faisant appel à la liste complémentaire par exemple.

Une urgence numérique qui n’en a que le nom !

Suite au GT du 3 novembre sur la problématique du numérique, l’Académie a, une fois de plus, assuré de sa volonté de travailler main dans la main avec la Ville pour porter rapidement une amélioration aux outils numériques de travail obsolètes ou incompatibles.
Selon l’Académie, de réelles avancées sont en cours :

- arrivées de Webcam dans les bureaux de direction (en cours)
- déploiement de la migration Windows 7 vers Windows 10 qui doit être terminée normalement pour janvier 2021
- augmentation prévue de la dotation informatique en direction des écoles maternelles et des écoles actuellement les moins bien dotées mais sans aucune précision (intention formulée par la DASCO, pas de calendrier)
- recherches effectuées pour essayer de rendre compatible GIPSE avec ONDE ou les boites mails Ville et Éducation nationale : la messagerie professionnelle des directeurs-trices d’école doit être celle de l’Éducation nationale

Les représentant-es du SNUipp-FSU Paris ont rappelé que des GT similaires avaient déjà eu lieu en 2008, 2015 et 2017 sans que cela n’aboutisse sur de réelles avancées. Le SNUipp-FSU Paris s’interroge sur l’équipement opérationnel fourni aux directeur-trices alors que l’ensemble des REV a bénéficié depuis le début de l’année scolaire d’un ordinateur portable neuf.

Référent académique de direction d’école : mais où est Charlie ?

Cette nouvelle fonction a été crée par le Ministère sans établir de fiche de poste. Le SNUipp-FSU Paris a demandé à ce que ses missions soient clairement définies avant de discuter avec l’Administration du choix de la personne qui pourrait être nommée. L’IEN en charge de la formation des directeurs-trices a aussi évoqué la question de la place de ce référent par rapport à l’IEN de circonscription.


Les prochains GT prévus par l’Académie devraient concerner dans l’ordre :

- l’allègement des tâches dans la fonction de direction
- la responsabilité nouvellement attribuée aux directeurs-trices d’organiser avec l’équipe pédagogique les 108h et d’assurer leur mise en place
- le numérique – suite
- la formation – état des lieux du nouveau parcours de formation

Le SNUipp-FSU Paris n’est pas dupe de la volonté de l’Académie de travailler sur ces questions afin de faire avancer l’idée d’un statut, cher au Ministre.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0