Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Vacances de printemps, carte scolaire, Affelnet, continuité pédagogique Compte-rendu du CTA du 1er avril 2020

Au sommaire




Vacances de printemps, carte scolaire, Affelnet, continuité pédagogique Compte-rendu du CTA du 1er avril 2020

publié le 1er avril 2020

g

Un comité technique rassemblant la direction de l’Académie et les représentant-es du personnel a eu lieu ce matin par visioconférence.
Un point spécifique était prévu sur le COVID-19.


Le SNUipp-FSU a tenu une fois de plus à dénoncer l’attitude du Ministre qui privilégie la communication au grand public, avant de dialoguer avec les professionnel-les que nous sommes. Apprendre la veille pour le lendemain ce qui est attendu de nous est inadmissible !

Avant la discussion, le Recteur a tenu à rappeler l’engagement des enseignant-es et des équipes éducatives extrêmement mobilisé-es pendant cette période. Il a indiqué que qu’il faudrait penser collectivement l’installation durable de cette « continuité pédagogique ».
D’un point de vue réglementaire, l’Académie a tenu à rappeler que la FAQ du Ministère avait valeur de circulaire. L’Académie a aussi indiqué qu’elle comprenait tout à fait la colère ou la surprise face à des délais très courts fixés pour certaines demandes. Elle indique cependant qu’elle-même est parfois soumise à des délais très courts.

Vacances scolaires : des vacances vraiment ?

Pour le SNUipp-FSU, les vacances doivent être un temps de repos et de coupure pour tout le monde, élèves comme enseignant-es. L’Académie doit faire toute confiance aux équipes pour maintenir le lien éducatif avec leurs élèves et les familles.
Le Recteur a rappelé que pour les enseignant-es, les vacances étaient bien un temps de vacances, mais cela n’empêchait pas de faire appel au volontariat.
Le Rectorat de Paris, sur commande du Ministère et de la Ville propose deux activités sur la base du volontariat :

- Il est possible de continuer à participer à l’accueil des enfants, dans le cadre de l’accueil du centre de loisirs. C’est un volontariat auprès de la Ville et ce serait pour remplir des missions d’animation, payées en heures supplémentaires par la Ville.
- Il est possible de participer aux six heures de cours à distance, la deuxième semaine des vacances. Ces cours, qui ont été annoncés hier à la télévision par le Ministre, seraient destinés en priorité aux élèves qui en auraient le plus besoin. Pour l’instant, il n’y a pas d’autres informations disponibles sur les modalités.

Carte scolaire : trop d’inconnues !

L’Académie a annoncé un changement de calendrier : le CTA carte scolaire et le CDEN auraient lieu avant le 27 avril. Les mesures de carte seraient ainsi intégrées au mouvement.
Le ministre de l’Éducation nationale a, de son côté, annoncé qu’il faudrait revoir l’équilibre ouvertures / fermetures dans les villes.
L’Académie a déjà prévu certaines hypothèses mais attend la nouvelle dotation académique, qui serait peut-être différente des 16 postes en moins annoncés initialement, afin de finaliser les mesures éventuelles.
Il y aurait ensuite un temps d’ajustement de la carte scolaire après le deuxième tour des élections municipales.

Le SNUipp-FSU a tenu à insister sur l’information complète et rapide qui doit être faite aux représentant-es du personnel. En effet, il est indispensable que les écoles puissent avoir un accompagnement de la part des organisations syndicales à la hauteur du caractère exceptionnel de la situation.

Affelnet : pas de report au-delà du 3 avril pour l’instant

L’Académie de Paris a indiqué qu’Affelnet était une plateforme nationale et que la DGESCO avait été sollicitée sur un report. Pour l’instant, aucun report n’est prévu.
Pour le SNUipp-FSU Paris, la date du 3 avril ne peut être qu’indicative puisque de nombreux-euses collègues n’auront sans doute pas tous les retours des familles.

Modalités de lien avec les familles : de nouvelles propositions académiques

En ce qui concerne le dispositif « flux-devoirs », pour le SNUipp-FSU Paris, il s’agit d’une bonne initiative qui, évidemment aurait dû se mettre en place plus tôt. L’Académie a indiqué qu’il y avait déjà 420 inscriptions d’écoles et d’établissements parisien-nes.
En ce qui concerne le prêt de matériel informatique, l’Académie a indiqué que c’était une nouvelle modalité pour rentrer en contact avec les familles.
Le SNUipp-FSU Paris a tenu à rappeler que les équipes avaient déjà mis en place tout ce qu’elles pensaient bon pour conserver le lien avec les familles et transmettre des documents aux familles, et donc qu’il ne pouvait y avoir d’obligation à remplir ces documents.

Pôle d’accueil et conditions de travail des volontaires : des masques vont être livrés !

Depuis lundi, de nouveaux enfants sont accueilli-es dans les écoles : les enfants de soignant-es, de personnels travaillant pour l’ASE et des forces intérieures de sécurité.
Cet élargissement de l’accueil ne semble avoir concerné que peu d’enfants. Il s’agit bien de consignes nationales sur le type de personnels concernés.
Suite à la dénonciation de l’accueil d’élèves du privé sous contrat, l’Académie a indiqué que cet accueil était stabilisé dans le privé sous contrat qui accueillait aujourd’hui environ 200 élèves.

En ce qui concerne le matériel de protection disponible pour les volontaires, le SNUipp-FSU se félicite que l’Académie ait reconnu que l’Académie de Paris, étaient l’une des premières où cette problématique avait été soulevée.
La Mairie avait mis à disposition du matériel dès les premières semaines. À partir de début avril, c’est l’Académie qui va veiller à ce que des masques (peut-être aussi des blouses, gants, gel…) soient livrés dans les écoles.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0