Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Intégration des instituteurs/trices dans le corps de PE, congés de formation professionnelle, discussion générale sur l’actualité Compte-rendu de la CAPD du jeudi 28 mai 2020

Au sommaire




Intégration des instituteurs/trices dans le corps de PE, congés de formation professionnelle, discussion générale sur l’actualité Compte-rendu de la CAPD du jeudi 28 mai 2020

publié le 26 mai 2020

g

Stop à la maltraitance institutionnelle des enseignant-es !

Dans une déclaration liminaire en CAPD le 28 mai, les élu-es du SNUipp-FSU sont intervenu-es sur la situation des écoles parisiennes et surtout sur la situation intenable des enseignant-es responsables de classes et directeur-trices d’école. La mise en place d’une réouverture prématurée des écoles parisiennes, alors que la circulation du virus en Île-de-France était encore intense et les services hospitaliers sous tension, a contraint l’ensemble des personnels à travailler dans l’incertitude, la précipitation et l’angoisse pour organiser cet accueil. La multiplication des ordres et contre-ordres et des demandes impossibles auprès des directeur-trices et des équipes enseignantes a mis sous tension l’ensemble des personnels dont l’état de fatigue était déjà exacerbé par 8 semaines de confinement et de travail à distance.

Le SNUipp-FSU tire la sonnette d’alarme sur les risques psycho-sociaux qui menacent les personnels de l’Education nationale. La gestion de cette crise à l’échelle gouvernementale, ministérielle comme académique, s’apparente de plus en plus à de la maltraitance institutionnelle. Les enseignant-es parisien-nes ne pourront pas continuer à endosser l’entière responsabilité de cette organisation du travail déraisonnable et absurde. Une école qui malmène ses enfants et ses enseignant-es est une école violentée. Il est hors de question que les personnels, déjà malmenés par un ministre autoritaire et une dégradation continue des conditions d’exercice de leur métier, payent au prix de leur santé ces choix politiques déplorables !

Par exemple, aujourd’hui, on demande aux équipes d’élargir l’accueil des élèves alors qu’aucune information sur les modalités de retour sur leur lieu de travail pour les personnels empêchés n’a encore été donnée par l’Académie, et que l’état de fatigue et de tension de l’ensemble de la communauté éducative est manifeste.

L’Académie a une nouvelle fois indiqué qu’elle n’avait pas connaissance des décisions interministérielles sur le devenir des autorisations d’enseignement à distance, des conséquences du passage en zone orange de l’Académie... C’est une situation est invraisemblable et est inacceptable.

Enfin, depuis quelques semaines, on entend tout et son contraire sur les contours de la rentrée de septembre 2020... De même, il est clair que l’Académie et la Ville échangent sur la mise en place des 2S2C au sein de l’Académie à la rentrée... sans en informer les enseignant-es ni leurs représentant-es. Il est grand temps que le Ministère et l’Académie s’adressent directement aux enseignant-es et à leurs représentant-es et qu’il mettent les projets sur la table.

Les réponses de l’Académie et du Ministère ne sont pas du tout satisfaisantes, une adresse intersyndicale est en cours de rédaction.

Intégration des instituteurs/trices dans le corps des PE

5 instituteurs/trices étaient éligibles à l’intégration dans le corps des professeur-es des écoles au 1er septembre 2020. La dotation académique attribuée par le ministère est de 23, toutes les demandes ont donc été acceptées.

Congés de formation professionnelle

Les représentant-es du personnel ont reçu les documents préparatoires une semaine avant la CAPD, les élu-es du SNUipp-FSU Paris les ont vérifié avec rigueur.

Cette année, seulement 26 enseignant-es (sur 164 demandes) ont obtenu un congé de formation professionnelle, dont 9 poursuivant un congé obtenu par le passé. Les moyens consacrés par l’Académie sont largement insuffisants. Le SNUipp-FSU revendique l’augmentation des possibilités de départ.

Le barème applicable aux CFP est A + D, A étant l’ancienneté générale des services arrêtée au 01/09 de l’année scolaire suivant la date de la demande, et D le nombre de demandes non satisfaites depuis 2009. Pour plus d’explications sur la procédure d’octroi, nous vous invitons à vous reporter à notre dossier Formation professionnelle, ou à contacter les élu-es du personnel au syndicat.

Les collègues à temps partiel et ayant obtenu un CFP sont a priori réintégré-es automatiquement à temps plein pendant la durée du CFP.

Tranche Ancienneté Nombre de candidatures Nombre d’enseignant-es retenu-es Barème du dernier-e sélectionné-e
1 De 3 à 10 ans 15 0 x
2 De 11 à 15 ans 35 3 20,5
3 De 16 à 20 ans 49 6 22,83
4 De 21 à 25 ans 33 4 29,66
5 De 26 à 30 ans 24 6 33,49
6 31 ans et plus 8 7 33,92
Total 164 26


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0