Accueil du site > Nos dossiers > La loi Blanquer, c’est non ! > Motions, appels, communiqués > Loi Blanquer : La mobilisation a payé, même si tout n’est pas gagné, loin de là ! une version allégée adoptée en commission mixte paritaire

Au sommaire




Loi Blanquer : La mobilisation a payé, même si tout n’est pas gagné, loin de là ! une version allégée adoptée en commission mixte paritaire

publié le 14 juin 2019

g

Les sénateurs-trices et les député-es se sont mis d’accord sur une version allégée de la loi Blanquer : au bout du compte, le texte initial est largement modifié. L’article créant des établissements publics des savoirs fondamentaux n’a pas été réintroduit. L’autorité des directeur-trices d’école sur les enseignant-es, l’annualisation des services enseignants, la formation obligatoire hors temps scolaire sont supprimés. De même, les articles contre les parents d’élèves introduits par le Sénat sont supprimés : suppression des allocations familiales aux parents d’enfants absentéistes, interdiction du port de signes religieux pour les parents accompagnateur-trices de sorties scolaires.


Cependant, tout n’est pas gagné, loin de là puisque la suppression du CNESCO est actée, la réforme de la formation initiale aussi, tout comme la création des établissements locaux d’enseignement international, et le cadeau financier aux écoles privées avec l’instauration de la scolarisation à 3 ans.


Pour le SNUipp-FSU Paris, il est clair que la mobilisation historique des enseignant-es et des parents d’élèves a payé, même si tout n’est pas gagné, loin de là ! Des dispositions restant dans la loi Blanquer participent de la remise en cause du service public d’Éducation, nous devons continuer à nous mobiliser pour les combattre.
La mobilisation a également permis de faire descendre le Ministre de son piédestal, ce qui n’est pas rien ! Il est apparu aux yeux de l’opinion publique que le bon élève de la Macronie était bien un idéologue autoritaire. Ce dernier n’a d’ailleurs pu cacher son mépris pour les enseignant-es en qualifiant de "bobards" les analyses sur sa loi.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0