Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2012 > Voeu adopté au CDEN du 16 février à la quasi unanimité

Voeu adopté au CDEN du 16 février à la quasi unanimité

publié le 17 février 2012

g

Vœu présenté au CDEN du 16 février 2012 par la FCPE, le SNUipp-FSU, le Snudi-FO, le Se-Unsa, Sud Education, Sgen-cfdt et La Ligue de l’enseignement

Le CDEN de Paris réuni le 16 février dénonce la décision du Ministre de supprimer 14 000 postes dans l’Education Nationale à la rentrée prochaine dont 5 700 postes dans le premier degré. Le gouvernement continue ainsi le démantèlement du service public d’éducation, conséquence notamment de la suppression de 70 000 postes en 4 ans.

Il s’oppose à la suppression de 98 postes dans le premier degré à Paris. Les mesures académiques de carte scolaire sont inacceptables :
- suppression de 46 postes de RASED. Depuis 4 ans, ce sont 34 % des postes de Rased qui ont été supprimés, hors psychologue scolaire.
- suppression de 34 postes de titulaires-remplaçants dont la moitié de la brigade stage, alors même que de nombreux stages de formation continue sont annulés et de nombreuses absences non remplacées.
- fermeture de 40 classes, alors même que la moyenne parisienne du nombre d’élèves par classe est supérieure à la moyenne nationale.
- suppression de 18 postes d’intervenants et d’assistants langue.

Ces mesures vont dégrader un peu plus les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions d’enseignement des professeurs. Les élèves les plus en difficultés vont être un peu plus laissés sur le bord de la route. Par conséquent, le CDEN demande au Ministre l’annulation des 98 suppressions de postes et l’octroi d’une dotation permettant de répondre aux besoins des écoles.
Le CDEN demande à Monsieur le Directeur de l’académie de renoncer aux suppressions de postes et d’ouvrir les classes partout où c’est nécessaire et en particulier pour l’accueil des 3 et 2 ans.
Enfin, le CDEN reprend à son compte le vœu voté au CTA contre les suppressions de poste et pour le retrait du projet de réforme d’évaluation et d’avancement des enseignants. Le CDEN réaffirme sa demande d’une autre politique éducative et budgétaire permettant la réussite de chaque élève et garantissant des conditions de travail satisfaisantes pour les enseignants.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0