Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2012 > 15 postes supplémentaires pour les écoles parisiennes, un premier pas mais qui reste insuffisant au regard des besoins

15 postes supplémentaires pour les écoles parisiennes, un premier pas mais qui reste insuffisant au regard des besoins

publié le 19 juin 2012

g

Nouveau : les mesures proposées par l’académie lors du CTA du 26 juin

Depuis des mois, le SNUipp avec la FSU revendique le vote d’un collectif budgétaire annulant les 14 000 suppressions de postes votées pour la rentrée 2012. Devant la mobilisation des enseignants et des parents lors des opérations de carte scolaire, le ministre, pas encore en fonction à l’époque, a annoncé une enveloppe supplémentaire de 1 000 postes pour les écoles à la rentrée prochaine. Pour le SNUipp-FSU, si ce changement d’orientation est positif et à mettre au crédit des mobilisations de ces dernières années, pour autant ces recrutements sont très loin de couvrir les besoins d’urgence de la rentrée en regard des 5 700 suppressions.

En comité technique, le 20 juin, le directeur d’académie a annoncé la dotation de 15 postes supplémentaires attribuée à l’académie de Paris. Quinze personnes supplémentaires seront donc admises au concours prochain en plus des 122 prévus, leur statut sera celui de professeur stagiaire. Dans un second temps, en audience, le Dasen a annoncé au SNUipp-FSU que cette dotation supplémentaire serait consacrée à l’ouverture de classes et à réouvrir quelques postes de remplaçants. Le Dasen a également annoncé la fermeture de quelques classes dans des écoles ayant vu leurs effectifs chuter depuis le mois de février. Pour le SNUipp-FSU, il s’agit d’un premier pas, mais cela reste bien insuffisant au regard des 98 postes supprimés en février dernier. En effet, un certain nombre d’école revendique encore à juste à titre une ouverture de classe. Le SNUipp-FSU continue avec des équipes d’école ou de circonscription à se mobiliser pour obtenir le retour de poste d’enseignants spécialisés des Rased indispensables à la lutte contre l’échec scolaire. Il n’est pas possible de se satisfaire de l’absence de certaines spécialités dans plusieurs circonscriptions ou encore du fait qu’un maître spécialisé soit censé s’occuper d’un effectif de près de 5 000 élèves. Enfin, la situation académique, du point de vue des absences non remplacées ou de l’annulation massive de stages de formation continue, sera encore aggravée à la rentrée prochaine avec la suppression de 34 postes de remplaçants lors du dernier CDEN. Les quelques rétablissement de postes n’y suffiront pas.

Par conséquent, le SNUipp-FSU revendique l’augmentation significative de cette enveloppe budgétaire. Il est possible de recruter davantage d’enseignants à Paris pour la rentrée, notamment via les candidats inscrits sur la liste complémentaire du concours 2012.

Un comité technique académique sur cette question aura lieu mardi 26 juin au matin. L’après-midi, un groupe de travail réunissant l’académie, les représentants du personnels, la Mairie de Paris et les représentants des parents d’élèves se tiendra. Les représentants des personnels ont demandé à ce que les équipes revendiquant une mesure d’ouverture de poste (classes, Rased…) soit reçues au rectorat en délégation. Le Dasen a accepté. Le SNUipp-FSU invite les équipes à contacter la section pour constituer les délégations.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0