Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Groupe de travail du 21 juin Mouvement complémentaire ASH, mouvement interdegré, ineat/exeat

Groupe de travail du 21 juin Mouvement complémentaire ASH, mouvement interdegré, ineat/exeat

publié le 22 juin 2018

g

Mouvement complémentaire ASH

Les collègues spécialisé-es sans poste spécialisé ou les collègues non spécialisé-es désirant obtenir un poste en ASH resté ou se révélant vacant peuvent participer au mouvement complémentaire ASH. Un mouvement complémentaire ASH est organisé par l’Académie pour pourvoir les postes restés vacants à l’issue du mouvement principal.

En raison d’un grand nombre d’erreurs impactant notamment les départs en stage CAPPEI, les élu-es du personnel avaient quitté le groupe de travail du 14 juin. Un nouveau groupe de travail a donc eu lieu le 21 juin. Les résultats du mouvement complémentaire ASH sont donc à présents définitifs.

Pour mémoire, les collègues qui obtiennent un poste au mouvement complémentaire restent titulaires de leur poste actuel et sont affecté-es à titre provisoire sur le poste ASH pour l’année scolaire à venir.

Les collègues concerné-es sont invité-es à contacter le syndicat pour obtenir leurs résultats personnels.

Mouvement interdegré

Depuis des années, le SNUipp-FSU demande que la transparence soit faite sur les conditions d’attribution des postes dans le cadre du mouvement interdegré sur les postes qui peuvent être attribués à des enseignant-es du premier ou du second degré. Au départ, le rectorat a indiqué que les postes du mouvement interdegrés sont des postes particuliers pour lesquels un entretien préalable à l’accès aux fonctions est nécessaire. Les candidat-es qui ont obtenu un avis favorable - cette année ou par le passé - sont positionné-es sur les postes en fonction des besoins et des profils tout en prenant en compte les voeux formulés par les enseignants. Cette répartition sur postes ne fait pas intervenir un barème et ne dispose pas de règles spécifiques du fait de la particularité de certains postes au sein d’un même groupe de fonctions. Cependant, les enseignants titulaires de poste ne voient pas leur affectation modifiée sans qu’ils en aient fait la demande. Les enseignant-es affecté-es à titre provisoire qui redemandent leur poste sont généralement satisfaits-es.

Le SNUipp-FSU dénonce la non prise en compte du barème lors de ce mouvement.

Les collègues concerné-es sont invité-es à contacter le syndicat pour obtenir leurs résultats personnels.

Ineat/exeat : blocage confirmé

En début de séance, le SNUipp-FSU a dénoncé le blocage des mutations à l’œuvre à Paris depuis quelques années et a demandé que les collègues souhaitant rejoindre un autre département puissent le faire.
Cette année, 138 demandes d’exeat ont été enregistrées. En parallèle, 49 demandes d’ineat ont été enregistrées. Attention, les départs de l’académie ne sont possibles que si l’enseignant-e obtient l’exeat de Paris et l’ineat dans le département demandé.

Pour le moment, l’académie n’a accordé les exeat que dans les cas ci-dessous. Un nouveau groupe de travail aura lieu jeudi prochain, quelques exeat seront peut-être accordés. Nous ne savons pas encore de quelle situation il s’agira.

Le Dasen a décidé d’accorder 19 exeat aux collègues qui ont plus de deux ans de disponibilité à la date du 1er septembre 2018, en plus des 10 collègues de l’an passé.

De plus, en-dehors de cette liste, les échanges ont été réalisés : si un-e enseignant-e d’un département donné veut entrer dans Paris et a obtenu son exeat, l’enseignant-e parisien-ne pourra avoir son exeat pour aller dans ce département. Ils sont au nombre de 3 cette année.

Enfin, 16 collègues qui ont eu un avis très favorable de la médecine de prévention et/ou des services sociaux ont obtenu leur exeat.

De nouvelles discussions auront lieu jeudi prochain. La plupart des dossiers seront donc étudiés la semaine prochaine, mais très peu d’exeat seront a priori accordés lors de nouveau groupe de travail. Les collègues ont été classé-es suivant l’ordre du barème des permutations.

Affectations provisoires

Les affectations provisoires n’ont pas encore commencé.

TRS

Le SNUipp-FSU a de nouveau demandé à ce que les contestations d’affectation soient examinées, notamment lorsque les collègues ne sont pas maintenu-es sur les compléments occupés cette année. Les enseignant-es concerné-es sont invité-es à contacter le syndicat.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0