Accueil du site > À la une > Coronavirus > Bilan sanitaire hebdomadaire avec l’Académie Jeudi 29 avril 2021

Bilan sanitaire hebdomadaire avec l’Académie Jeudi 29 avril 2021

publié le 29 avril 2021

g

La réunion hebdomadaire a eu lieu avec la direction de l’Académie et les représentant-es du personnel alors même que la situation de l’épidémie dans notre département semble encore très préoccupante.

L’épidémie flambe ou faiblit ?

L’Académie a ouvert la réunion en indiquant que le taux d’incidence en Ile-de-France était en très légère baisse tout en restant élevé.
Après 3 jours d’école, 31 classes étaient fermées en primaire. Début avril, sur la même durée, à la veille de la fermeture des écoles, il y en avait 144.
Suite à de nombreuses demandes, l’Académie n’a pas su donner le nombre de classes fermées pour Covid ou pour non-remplacement. Les tests salivaires continuent, 11 000 sont prévus la semaine prochaine avec une montée à 17 000 dans la semaine du 17 mai. Les auto-prélèvement - que doivent réaliser les élèves dans leur famille - vont prochainement débuter dans les écoles "sentinelles".

Les autotests arrivent mais toujours pas de masques ni de gel

Les auto-test sont arrivés cette semaine en circonscription et un inform@lire est paru aujourd’hui sur la marche à suivre. Le SNUipp-FSU Paris a une fois de plus expliqué que ces tests ne peuvent remplacer une vraie politique de protection des personnels.
De l’aveu-même de la direction de l’Académie, les nouveaux masques livrés ne sont pas adaptés (tissu trop épais et élastiques trop courts). Le SNUipp-FSU Paris a réaffirmé que les représentant-es des personnels réclament à cor et à cri du gel et des masques depuis un an. L’Académie indique l’avoir fait remonter à plusieurs reprises au Ministère.

Fermeture de classe pour absence non-remplacée : l’Académie refuse de prendre ses responsabilités

Dans la FAQ mise à jour le 23 avril, le protocole prévoit la fermeture d’une classe suite au non remplacement d’un-e enseignant-e afin d’éviter toute situation de brassage en répartissant les élèves. L’Académie ne s’est toujours pas donnée les moyens de pouvoir l’appliquer convenablement.
En effet, ne nous y trompons pas ! Si ces classes ferment, c’est uniquement parce que le Ministère, au contraire de ce qu’il annonce, n’a pas engagé les recrutements nécessaires pour assurer les remplacements dans de bonnes conditions. Il n’y a pas eu de recrutements de professeur-es pour pallier la pénurie de remplaçant-es à laquelle nous faisons face depuis des années, pénurie encore aggravée par la situation actuelle !

Depuis la parution de cette mise à jour, le SNUipp-FSU Paris demande à l’Académie de produire un document officiel qui puisse être donné aux familles lorsque la classe de leur enfant ferme ou lorsque "l’accueil est suspendu". Cela pourrait permettre aux parents de faire valoir leurs droits de garde auprès de leur employeur-euse.
Le SNUipp-FSU Paris a aussi demandé des consignes précises sur la marche à suivre en cas d’absences multiples au sein d’une école ou si des parents ne trouvaient pas de solutions.
Pour l’instant, la seule réponse est que la norme doit être qu’aucun-e élève d’une classe fermée ne peut être accueilli-e.

Une nouvelle fois, l’Académie laisse les personnels et notamment les directeur-trices seul-es pour gérer cette situation ubuesque. Un document officiel permettrait de limiter au maximum les situations entraînant des brassages et éviterait d’éloigner toujours davantage les directeur-trices de leurs missions principales.
L’Académie semble enfin avoir entendu raison et a indiqué qu’elle se rapprocherait d’autres départements dans lesquels un tel document est déjà utilisé.

Vaccination : l’Académie observe

Si elle a bien constaté que des enseignant-es ont pu se faire vacciner sans condition d’âge dans certains arrondissements, l’Académie en reste pour le moment à cette observation et fait mine de ne pas comprendre que la vaccination relève de la responsabilité de notre employeur.
Le SNUipp-FSU Paris a écrit aujourd’hui au recteur de Paris et à la Maire pour demander que tous les personnels volontaires puissent être vacciné-es.
Vous pouvez lire la lettre dans cet article.

Manque d’ASEM, repas entre personnels, harmonisation des protocoles

Suite à la demande du SNUipp-FSU Paris, l’Académie a indiqué que la réunion bipartite aura lieu le jeudi 6 mai entre l’Académie et la Ville. Le SNUipp-FSU Paris continue de revendiquer que les représentant-es du personnel puissent participer à cette réunion.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0