Accueil du site > Nos dossiers > Document de référence pour les écoles  Compte-rendu du groupe de travail du 25 juin 2014

Document de référence pour les écoles Compte-rendu du groupe de travail du 25 juin 2014

publié le 3 juillet 2014

g

Le SNUipp-FSU continue de dénoncer avec force l’application de la réforme des rythmes scolaires et ses conséquences sur les écoles parisiennes. Le SNUipp-FSU Paris a été à l’initiative d’actions aux côtés des collègues pour revendiquer l’abrogation de cette réforme et sa réécriture.
Toutefois, pour le SNUipp-FSU, il est hors de question de laisser les collègues seuls face aux difficultés comme l’a fait l’administration. C’est pourquoi il est intervenu auprès du Recteur et du Maire dès le début de l’année sur la sécurité, le nettoyage des écoles, l’utilisation du matériel et des locaux… et toutes les difficultés de type pédagogique. Dans cette optique, le SNUipp-FSU a revendiqué l’écriture d’un texte académique encadrant les règles de fonctionnement au sein des écoles. Pendant trois séances, l’académie n’a pas été en capacité de produire un texte satisfaisant.

Le texte que l’académie devrait produire n’est pas un texte des organisations syndicales, elles ont juste été consultées sur celui-ci. Le SNUipp-FSU reste en désaccord avec un certain nombre de points comme l’utilisation des locaux scolaires par les ARE sans l’accord des enseignants. Une partie du texte est d’ailleurs sans nécessité pratique.
Il y a également des manques comme l’organisation des sorties, le Dasen a annoncé la mise en place d’un travail académique sur un ensemble de questions pratiques. Le SNUipp-FSU a indiqué qu’il était grand temps que l’académie le fasse !

Cependant, le SNUipp-FSU a réussi à obtenir un certain nombre d’avancées :

  • Le DASEN a enfin reconnu, lors de ce dernier groupe de travail, qu’il y avait eu des débordements durant toute l’année scolaire et qu’il est nécessaire d’avoir un document cadre permettant, en s’y référant, de porter à qui de droit certains manquements constatés
  • L’affirmation, dès le début du texte, que l’école est avant tout destinée au temps scolaire. Cela tient du symbole, mais au regard de l’année que les écoles ont vécu, ce symbole est essentiel.
  • Plus concrètement, le syndicata obtenu que les règles de vie, d’attitude et de comportement sur tous les temps doivent respecter le règlement intérieur de l’école.
  • Lors de la dernière séance, le SNUipp-FSU a réussi à obtenir de l’académie que le matériel scolaire ne soit pas utilisé par les intervenants sur les temps péri et extra-scolaire sans l’accord du conseil des maîtres ou de l’enseignant-e de la classe.
  • Enfin, le SNUipp-FSU a infléchi la rédaction du texte sur la présence du REV au conseil d’école. La formulation de l’académie était au départ plus injonctive. Dans la dernière mouture, il est juste indiqué que le REV « peut » être invité à assister au conseil d’école, ce qui respecte la réglementation sur la question.

    Le SNUipp-FSU a demandé à ce que la ville de Paris améliore sa communication avec les familles et a suggéré la mise en place d’une instance où les parents d’élèves pourront discuter avec l’équipe d’animation. L’objectif est que les conseils d’école ne soient plus envahis par les problèmes d’ARE.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0