Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2011 > Groupe de travail "carte scolaire" du 27 juin  contraintes budgétaires et dégradations de l’école

Groupe de travail "carte scolaire" du 27 juin contraintes budgétaires et dégradations de l’école

publié le 28 juin 2011

g

Le groupe de travail « carte scolaire » réunissant l’académie, la Mairie, les parents d’élèves et les représentants du personnel au sujet de la carte scolaire a eu lieu lundi 27 juin. Ce groupe de travail avait pour objet les ajustements de carte scolaire concernant uniquement les ouvertures et fermetures de classe. Le SNUipp-FSU a dénoncé la date trop tardive de cette réunion pour organiser la rentrée dans les écoles concernées par les mesures de carte scolaire. Même si ce groupe de travail ne concernaient que les ouvertures et fermetures de classes, le SNUipp FSU a dénoncé le contexte budgétaire de pénurie imposée à l’Education Nationale, et la décision de l’académie de supprimer 33 postes de remplaçants et 27 postes de Rased à la rentrée prochaine.

Les débats ont été très tendus, l’Inspecteur d’académie a refusé de prendre en compte des situations alarmantes d’écoles en s’arc boutant sur les données remontées par les ICC et en refusant d’entendre les données que lui remontaient les représentants des personnels, des parents d’élèves ou la Mairie. Après les mesures arrêtées par l’IA, l’académie n’aura plus que deux postes pour ouvrir les classes nécessaires en septembre. L’IA a annoncé que si cela ne suffisait pas, il fermerait de nouveaux postes de remplaçants. Le SNUipp FSU a dénoncé cette décision qui aurait pour conséquence d’accélérer un peu plus encore le recours à des personnels vacataires sans aucune formation ou qualification particulière pour effectuer les remplacements.

Les débats ont démontré si besoin était que la rentrée à Paris s’effectuera sous tension, notamment dans les écoles maternelles. Pour le SNUipp FSU, le retrait de 77 postes à l’académie pour près de 600 élèves de plus est bien évidemment la cause de cette dégradation inacceptable du service public.

L’Inspecteur d’académie a décidé d’ouvrir 7 classes : EE E Marcel (2ème), EM Blanche (9ème), EE 67 Reuilly A (12ème), EE 33 J d’Arc (13ème), EE 173 Ch des Rentiers (13ème), EE 20 Chantin (14ème), EM Forest (18ème).

L’IA a renoncé à trois fermetures décidées en février : EM Eblé (7ème), EM Bienfaisance (8ème), EM Tourtille (20ème).

L’IA a fermé trois classes : EE Dussoubs (2ème), EE P Baudry (8ème), EE Lassale (19ème).

Dans l’ASH, l’IA a confirmé la fermeture de deux postes à l’Hopital Trousseau dont un transfert à l’Hopital Debré. L’académie a confirmé le maintien d’une CLIS option A à l’école St Jacques (5ème) et l’annulation du transfert à l’EE Varlin (10ème). Une CLIS option A a été transféré de l’école Tour d’Auvergne (9ème) à l’école rue de Clichy (9ème).

Principales situations non prises en compte par l’académie : EE Tour d’Auvergne (9ème), EP Kuss (13ème), situation des quatre groupes scolaires « Politique de la Ville » de la Porte de Vanves (14ème), EE Michel Ange et Paul Valéry (16ème). L’IA a annoncé qu’il réétudierait ces situations lors du CTP de rentrée.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0