Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2015 > Carte scolaire : l’austérité confirmée en CDEN Contre les suppressions de postes, pour une dotation ministérielle à la hauteur ! Pour une réelle transformation de l’école et la réussite de tous !

Carte scolaire : l’austérité confirmée en CDEN Contre les suppressions de postes, pour une dotation ministérielle à la hauteur ! Pour une réelle transformation de l’école et la réussite de tous !

publié le 26 juin 2015

g

Quand le silence de l’administration vaut mépris
Le SNUipp-FSU a commencé le CDEN en dénonçant l’absence de réponse de l’académie aux demandes refusées de « plus de maîtres que de classe », de très petite section et de dérogation aux rythmes scolaires lors du CDEN du 10 avril. Ce silence de l’administration quand au refus de projet que les équipes ont passé des heures à travailler est inacceptable. Face à cette interpellation, peu de réponse de l’académie… à part qu’un courrier partira d’ici peu. Mépris du Ministère également quand ce dernier ne prend pas la peine de donner suite et de répondre au vœu voté à l’unanimité en CDEN au mois d’avril, ni de répondre à l’audience au Ministère le 27 mai.
Enfin, le SNUipp-FSU a dénoncé l’attitude de certain-es ICC qui ont eu des demandes exorbitantes quant aux remontées des effectifs ou se sont permis de tronquer à la baisse les chiffres transmis par les écoles.

80 fermetures de classe pour seulement 37 ouvertures
Après le CDEN d’aujourd’hui, l’académie a arrêté 80 fermetures de classe contre seulement 37 ouvertures, aucune création de poste de Rased, aucune création de poste de remplaçant (alors que l’académie emploie actuellement 41 contractuels !) et seulement 5 postes de « Plus de maitres que de classe » et 1 TPS.
Loin de transformer l’école et de réparer les dégâts des politiques de suppressions de postes passées, le Ministère reprend les attaques des années Sarkozy en imposant une nouvelle cure d’austérité. Pour mémoire, entre 2007 et 2012, l’académie avait perdu 153 postes … et avait récupéré depuis seulement 82 postes.
L’académie s’était engagée à rouvrir les classes dans les écoles où les effectifs seraient passés au-dessus du seuil de fermeture retenu en avril. Si elle a respecté cet engagement pour certaines écoles, le SNUipp-FSU a dénoncé le fait que toutes les écoles n’aient pas été traitées à la même enseigne puisque des écoles qui dépassaient ce seuil n’ont pas vu la fermeture les touchant annulée.
A la fin du CDEN, l’académie est revenue sur cinq fermetures dans les écoles Mat Nordman (13ème), Poly 69 rue de l’Ouest (14ème), Poly Frères Voisins (15ème), mat 41 Tanger (19ème), Elem Tourtille (20ème)

Remplacement : des fermetures de postes en vue à la rentrée.
Toutes les écoles parisiennes le savent, la situation des non remplacements devient intenable. Les remplacements courts ne sont quasiment plus assurés, certains remplacements longs également. Pour faire face à l’urgence, l’académie a recruté 41 contractuels, une première à Paris depuis plus de 20 ans. Il n’est pas acceptable que les élèves perdent des dizaines de journées d’apprentissage, il n’est pas acceptable que les enseignant-es et les élèves travaillent de manière régulière avec des élèves en fond de classe. Il n’est pas admissible que l’académie de Paris s’enfonce dans une formation continue quasi-inexistante faute de moyen de remplacement. Selon une enquête du SNUipp-FSU menée il y a deux ans sur le nombre de journées de stage offertes, l’académie était classée dernière de France. Il ne reste plus aucun poste à l’académie pour ouvrir les classes nécessaires en septembre. Pour compenser ces ouvertures, elle devra fermer des postes de remplaçants si le Ministère n’octroie pas à l’académie une dotation supplémentaire.

Pour le SNUipp-FSU, l’école publique à Paris mérite des créations de poste à la hauteur des besoins !
Pas question de se résigner, la réussite de tous les élèves nécessite une toute autre dotation ministérielle ! D’autant que le retrait des 29 postes serait un prélude à de nouvelles suppressions de postes pour la rentrée 2016 puisque le Ministère a annoncé que le retrait des postes aux académies considérées par les autorités comme favorisées serait progressif. Le SNUipp-FSU continue de revendiquer l’annulation de la suppression des 29 postes et d’exiger des moyens à la hauteur des besoins des écoles parisiennes : - Qu’elles soient en REP ou non, les effectifs de toutes les écoles doivent baisser : 25 hors REP et 20 en REP. Il n’est pas question de déshabiller les uns pour habiller les autres ! - Les élèves parisiens doivent bénéficier de Rased complets sur tout le territoire. - Les enseignant-es absents doivent être remplacés et les possibilités de formation continue doivent être largement augmentées. Pour cela, il est indispensable de recréer des brigades de remplacement.

Le SNUipp-FSU a déposé un vœu en CDEN revendiquant l’annulation des 29 suppressions de poste et revendiquant une dotation ministérielle à la hauteur des besoins. Ce vœu a été adopté par l’ensemble des organisations syndicales, des représentant-es de parents d’élèves et des élus municipaux (sauf les deux représentant-es du Snudi-FO qui se sont abstenus).

Plus de 250 enseignant-es et parents d’élèves étaient rassemblés devant le rectorat, le combat n’est pas terminé et devra reprendre à la rentrée !

Vœu déposé par le SNUipp-FSU Paris :
« Une nouvelle fois, les membres du CDEN réunis ce jour constatent que les conditions de scolarisation des élèves parisiens telles que présentées, ne peuvent pas satisfaire un enseignement et un apprentissage permettant la réussite de tous les élèves. Ils déplorent que le Ministère de l’Education Nationale n’ait donné aucune suite au voeu adopté à l’unanimité le 10 avril, pas plus qu’à l’audience réunissant l’ensemble des organisations syndicales et les représentant-es des parents d’élèves de la FCPE.

A ce jour, l’académie embauche au moins 41 personnels contractuels dans un cadre précaire et sans formation, les remplacements courts ne sont plus effectués et un grand nombre de remplacements longs ne sont pas assurés. La formation continue des enseignant-es est réduite à portion congrue. Dans ce contexte, il est inacceptable qu’aucun poste de remplaçant ne soit créé. Les postes de RASED ne sont toujours pas abondés à la hauteur nécessaire, laissant un nombre important d’élèves en grande difficulté de côté. Enfin la suppression de 80 classes pour seulement 37 ouvertures de classes conduira à une montée des effectifs. Nous rappelons que des effectifs par classe de 20 en REP et de 25 hors éducation prioritaire sont des objectifs vers lesquels il faut tendre pour la réussite de tous les élèves. Enfin, les priorités ministérielles stagnent au stade de l’affichage.

C’est bien le retrait de 29 postes aux écoles parisiennes qui est la cause de cette attaque contre l’école publique à Paris. Le CDEN de Paris exige donc une nouvelle fois du Ministère de l’Éducation Nationale une dotation budgétaire à la hauteur des besoins des écoles parisiennes pour la rentrée 2015. »

Liste des mesures pour la rentrée prochaine :

37 ouvertures de classes :

  • classes maternelles : EP rue Vaucanson (3ème), 16 bd Carnot (12ème), 17 rue Louise Bourgeois (13ème), EM 8 rue Ricaut (13ème), 5 rue Yeo Thomas (13ème), 9 Square A Fournier (14ème), 99 rue Olivier de Serres (15ème), 14 rue B Buffet (17ème), 34 rue Manin (19ème), 11 rue G Thill (19ème), 47 rue Armand Carrel (19ème), 68 rue Vitruve (20ème).

  • classes élémentaires : EE rue du Renard (4ème), 12-15 rue Monceau (8ème), EP 10 rue E Varlin (10ème), 39 rue de l’Aqueduc (10ème), EE 49bis rue Louis Blanc (10ème), 3 rue de Belzunce (10ème), 4 rue Bignon (12ème), 10 avenue de Lamoricière (12ème), 17 rue Louise Bourgeois (13ème), 173 rue du château des Rentiers (13ème), Louise Bourgeois (13ème), 7 avenue M d’Ocagne (14ème), 33bis rue Miollis (15ème), 195 rue St Charles (15ème), 28 rue Dombasle (15ème), ), Dombasle (15ème), 112 Bd Berthier (17ème), 42 rue des Epinettes (17ème), rue Cesbron (17ème), 14 rue Simplon (18ème), 118 Bd Mac Donald (19ème), 12 rue Alquier Debrousse (20ème)

80 fermetures de classes :

  • classes maternelles  : 6 rue P Dubois (3ème), 5 rue Brantôme (3ème), 18 rue Poulletier (4ème), 29 rue Mouffetard (5ème), 23 rue Cujas (5ème), 16 rue St Benoit (6ème), 28 av Rapp (7ème), 16 rue Roquepine (8ème), 22 rue Rochechouart (9ème), 12 rue Clauzel (9ème), 68-70 rue de Rochechouart (9ème), 11 rue L Schwartzenberg (9ème), 3 rue Belzunce (10ème), 18 rue de l’Hopital St Louis (10ème),EM rue de l’Aqueduc (10ème), 155 av Parmentier (10ème), 4 Cité Souzy (11ème), 70 av Daumesnil (12ème), 20 rue Patay (13ème), 40 rue Vandrezanne (13ème), 8 rue Balanchine (13ème), 23 rue Jacquier (14ème), 11 rue Jean Dolent (14ème), 13 av Sibelle (14ème), 20 rue de la Fédération (15ème), 9 rue Varet (15ème), 34 rue O de Serres (15ème), Felix Faure (15ème), 162 Bd Murat (16ème), 27 rue du Parc des Princes (16ème), 15bis rue Saint Didier (16ème), 56 rue Boissières (17ème), 4 rue L Vierne (17ème), 56 rue Bayen (17ème), 21 rue André Brechet (17ème), 28 rue Cugnot (18ème), 53bis rue M Dormoy (18ème), 57 rue de la Goutte d’Or (18ème), 27 rue E Duployé (18ème), 1 Pl C Pecqueur (18ème), 1 rue de la Palestine (19ème), 58 rue Archereau (19ème), 15 rue de Tanger (19ème), 28 rue d’Aubervilliers (19ème), 36 rue Archereau (19ème), 118 Bd Mac Donald (19ème), 2 rue Goubet (19ème), 39 rue de Tourtille (20ème), 32 rue Pali-Kao (20ème).

  • classes élémentaires : 28 rue Cambon (1er), 6 rue Vaucanson (3ème), 1 rue du Gal Camou (7ème), 27 rue Las Cases (7ème), 10 avenue de la Motte Piquet (7ème), 10 rue Paul Baudry (8ème), élem A 98 avenue de la République (11ème), 8 rue Charles Baudelaire (12ème), 37 rue du Château des Rentiers (13ème), 8 rue Kuss (13ème), 21 rue Primo Levi (13ème), EE 40 rue Jenner (13ème), 5 rue Prisse d’Avennes (14ème), 27 rue Olivier de Serres (15ème), 50 rue Gutenberg (15ème), elem A 10 rue St Lambert (15ème), 8 rue Chernoviz (16ème), 10 rue des Bauches (16ème), 49 rue Legendre (17ème), 2 rue de la Guadeloupe (18ème), 105bis rue de l’Ourcq A (19ème), 105bis rue de l’Ourcq B (19ème), 41 rue de Tanger (19ème), 17 rue C Magny (19ème), 7 rue Barbanègre A (19ème), 7 rue Barbanègre B (19ème), 7 rue du Général Brunet (19ème), 132 rue d’Aubervilliers (19ème), 10 rue Le Vau (20ème), 104 rue de Belleville (20ème), 1 rue Levert (20ème), 51 rue Ramponneau (20ème).


REP +  : création de 10 postes pour remplacer les enseignants bénéficiant de décharge de service.

5 postes de « Plus de maîtres que de classes »  : 8 rue Maurice Rouvier (14ème), EEA 41 rue de Tanger (19ème), 105bis rue de l’Ourcq A (19ème), 105bis rue de l’Ourcq B (19ème), 16 rue E Cotton (19ème).

1 poste de TPS : EM 39 rue de Tourtille (20ème).


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0