Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2015 > Carte scolaire Rassemblement le 27 mai devant le ministère : RV à 13h30 Métro Solférino

Carte scolaire Rassemblement le 27 mai devant le ministère : RV à 13h30 Métro Solférino

publié le 21 mai 2015

g

Rejet unanime de la carte scolaire

Depuis le début du quinquennat Hollande, le SNUipp avec la FSU dénonce l’insuffisance des dotations au regard des besoins des écoles. Loin de transformer l’école, les créations de postes attribuées à l’académie de Paris depuis 2012, n’ont pas suffi à réparer les dégâts causés par les gouvernements précédents et à assurer des conditions d’enseignement satisfaisantes. Pire, c’est à un retour en arrière auquel le Ministère s’est livré cette année avec comme règle les suppressions de postes !

Le Ministère se livre à une véritable attaque en règle contre l’école publique à Paris. La dégradation des conditions de travail des enseignant-es parisien-nes et les conditions d’apprentissage de leurs élèves notamment avec la réforme des rythmes scolaires s’accompagnent depuis le mois d’octobre d’une crise des remplacements qui est devenue structurelle. Ces absences de remplacements ne sont absolument pas dues à des soit-disant pics de grippe mais bien à un manque de personnel enseignant sur l’académie. Cette carence empêche aussi le retour de la formation continue. Le recours à une trentaine de contractuels est inadmissible ; être enseignant ne s’improvise pas ! Les 78 suppressions de classes pour seulement 29 ouvertures vont engendre une nouvelle hausse des effectifs. En outre, de nombreuses circonscriptions manquent de RASED.

Le pire est que les suppressions de postes pour la rentrée 2015 ne seraient qu’un avant-goût des rentrées prochaines puisque le retrait des moyens pour les académies que le Ministère considère comme favorisées sera progressif !

En CDEN, une motion a été votée à l’unanimité (l’administration n’a pas le droit de vote) pour dénoncer la suppression de 29 postes à Paris.

A l’initiative du SNUipp-FSU, en action le 27 mai

Les mesures actées par l’académie vont dégrader encore un peu plus les conditions de travail des enseignant-es et les conditions d’apprentissage des élèves. C’est bien la dotation ministérielle qui en est à l’origine. Le SNUipp-FSU a donc proposé aux autres syndicats de demander ensemble une audience au Ministère pour porter les revendications des écoles parisiennes. Par conséquent, les syndicats SNUipp-FSU, Snudi-FO, Se Unsa, Sud Education, CNT-Ste et CGT Educ’Action ont demandé à être reçus le mercredi 27 mai à 14h. Ces mêmes syndicats appellent les enseignant-es parisien-nes à se rassembler à 13h30 (Métro Solférino).

Dans le même temps, il est indispensable de continuer à se mobiliser au niveau local. Le SNUipp-FSU Paris continue donc de soutenir et de participer aux différentes mobilisations locales en cours.

Alerter dès maintenant le SNUipp-FSU

Un nouveau CDEN aura lieu fin juin, il ne reste plus que 3,5 postes à l’académie pour effectuer la rentrée. D’autres fermetures de classe sont à craindre. Les écoles qui ne l’auraient pas encore fait sont invitées à contacter le SNUipp-FSU si elles craignent une fermeture ou revendiquent une ouverture non prise en compte pour le moment. De même, les écoles qui ont été touchées par une fermeture qu’elles contestent sont invitées à reprendre contact avec le syndicat.

Appel unitaire à télécharger et à afficher en salle des maitres

Non aux 29 suppressions de poste

Pour une dotation à la hauteur des besoins

Rassemblement au ministère le 27 mai

Lors du CDEN du 10 avril, a été voté à l’unanimité un vœu demandant une dotation budgétaire à la hauteur des besoins des écoles parisiennes pour la rentrée prochaine et dénonçant par là même le retrait de 29 emplois au sein de notre académie.

Ces retraits d’emplois vont dégrader un peu plus encore les conditions de travail des enseignant-es et les conditions d’apprentissage des élèves. La suppression de 78 classes et l’ouverture de seulement 29 vont conduire à une montée des effectifs.

Au lieu de recruter des contractuels, le ministère doit revoir sa copie et créer les postes nécessaires pour

  • limiter les effectifs à 20 en REP et 25 hors REP
  • assurer les remplacements de courte et de longue durée
  • permettre l’existence d’une réelle formation continue
  • abonder les Rased à la hauteur nécessaire

Les syndicats SNUipp-FSU, Snudi FO, Se Unsa, Sud Education, CNT-Ste et CGT Educ’action ont demandé à être reçus au Ministère pour porter les revendications des personnels. Ils appellent les enseignant-es parisien-nes à se rassembler à 13h30 pour soutenir la délégation.

Rendez-vous 13H30 Métro Solférino


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0