Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2013 > 50 postes pour les écoles parisiennes à la rentrée 2013, un changement de cap insuffisant pour réparer et transformer l’école

50 postes pour les écoles parisiennes à la rentrée 2013, un changement de cap insuffisant pour réparer et transformer l’école

publié le 20 décembre 2012

g

Après des années de suppressions massives de postes dans l’Éducation nationale, le pays renoue avec un investissement important dans l’éducation de sa jeunesse. Le candidat-président Hollande s’était engagé à créer 60 000 postes en cinq ans dans l’Éducation nationale. Pourtant en y regardant de plus près on s’aperçoit que sur ce nombre seulement 14.000 postes d’enseignants seront créés dans le primaire sur 5 ans. C’est bien peu pour réparer les dommages causés depuis plusieurs années et promouvoir une politique ambitieuse pour l’école.

50 postes pour Paris à la rentrée prochaine : insuffisant

Assurer la réparation des dommages causés par 5 années de suppressions de postes à Paris, lancer une véritable refondation de l’école, tels doivent être les deux principaux objectifs pour l’élaboration de la carte scolaire. Le Ministère octroie 50 postes à l’académie de Paris pour la rentrée prochaine, bien peu ne serait-ce qu’au regard des 98 suppressions de postes de l’an passé. Les priorités du SNUipp-FSU Paris sont les suivantes : rétablir les Rased, abonder le remplacement, abaisser les effectifs dans les classes. Le Ministre souhaite instaurer la fameux « Plus de Maîtres que de classes ». Un maître supplémentaire pour 5 classes est une revendication portée depuis longtemps par la profession. C’est bien à une rupture du « un maître pour une classe » qu’il faut s’atteler si l’on veut modifier le fonctionnement de l’école. C’est en apportant des moyens supplémentaires et en les mettant en œuvre autrement que l’École pourra avancer vers la réussite de tous les élèves.

Alerter le SNUipp-FSU Paris dès maintenant

Le comité technique et le CDEN « carte scolaire » auront lieu les xx et xx février. Cela peut sembler loin, mais l’expérience démontre que la victoire pour obtenir l’annulation d’une fermeture de classe, l’ouverture d’une classe ou obtenir la réouverture de poste de Rased dans une circonscription nécessite du temps. Le SNUipp-FSU invite donc les écoles à contacter ses représentant-es dès maintenant. La réunion d’information syndicale du SNUipp-FSU Paris du 23 janvier à 9h30 ne portera pas uniquement sur la loi de refondation et les rythmes, mais aussi sur la carte scolaire parisienne. C’est en avançant sur l’ensemble des sujets que nous transformerons l’école ! Pour le SNUipp-FSU, la mobilisation sur la carte scolaire doit être menée dans l’unité, il abordera donc cette question lors de la réunion intersyndicale du 10 janvier.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0