Accueil du site > À la une > Manque d’enseignant-es, M2 alternant, pass éducation, promotions, remplacement... Audience avec le Dasen du 13 septembre 2021

Manque d’enseignant-es, M2 alternant, pass éducation, promotions, remplacement... Audience avec le Dasen du 13 septembre 2021

publié le 16 septembre 2021

g

Suite aux dysfonctionnements en cascade en cette rentrée et afin de faire entendre la voix des personnels, le SNUipp-FSU Paris a demandé à rencontrer le Dasen. Le rendez-vous a eu lieu le lundi 13 septembre.

Manque d’enseignant-e : pour le recrutement sur liste complémentaire ! Et pour des RASED complets !

À l’heure actuelle il manque environ 70 enseignant-es à Paris. L’Académie dit avoir interpellé le Ministère pour pouvoir recruter sur la liste complémentaire.
En attendant la réponse qui risque d’être négative, l’Académie a d’ores et déjà commencé le recrutement de contractuel-les.
Le SNUipp-FSU Paris a obtenu que les inscrit-es sur liste complémentaire recruté-es comme contractuel-les puissent basculer sur un statut de PES si le Ministère choisissait la qualité pour toutes et tous plutôt que l’austérité !

Le SNUipp-FSU Paris a alerté l’Académie sur le manque de RASED dans certaines circonscriptions : c’est inacceptable pour les élèves mais aussi pour les enseignant-es des réseaux qui se voient confier des missions supplémentaires ou qui sont contraint-es de ne plus pouvoir intervenir dans certaines écoles.
L’Académie a réaffirmé qu’elle ne souhaite plus affecter de personnels non qualifiés sur les postes de RASED.
Pour le SNUipp-FSU, c’est surtout la conséquence du manque d’enseignant-e en cette rentrée qui dicte cette position !
Concernant les postes de psychologues scolaires, le recrutement de contractuel-les est en cours.

Promotion : opacité et incompréhension !

Les faits donnent raison à notre organisation : l’éviction des représentant-es du personnel des opérations de promotion les teinte d’opacité. Malgré nos multiples demandes, l’information à tous-tes les enseignant-es promouvables n’a toujours pas été faite. Il semblerait que seul-es les enseignant-es promu-es ont reçu une information.
Le SNUipp-FSU a rappelé que les enseignant-es concerné-es, même s’ils-elles ne sont pas promu-es doivent recevoir une réponse individualisée contenant le barème du ou de la dernier-e promu-e ! L’Académie a argué de problèmes de logiciels et de décrets changeants pour justifier du retard et de la non-information des collègues.
Pour le SNUipp-FSU Paris, c’est une nouvelle conséquence des dysfonctionnements structurels du Rectorat et une marque de mépris de l’Administration pour les personnels !

L’Académie a indiqué qu’un mail parviendrait prochainement aux non promu-es et que tous-tes les collègues qui feraient la demande auprès des services obtiendraient une réponse.
Le tableau d’avancement (liste des promu-es) sera public sur le site du Rectorat prochainement. Pour la rentrée 2022, les passages à la hors classe et la classe exceptionnelle seront a priori annoncés en juin…

Pass Education : comment faire fin 2021 ?

Le gouvernement n’a pas anticipé et pour l’instant, l’Académie est ridiculement en rupture de stock… Les pass actuels sont valables jusqu’à la fin de l’année 2021, puis les pass seront dématérialisés. Le SNUipp-FSU Paris a insisté pour qu’une solution transitoire soit trouvée, notamment pour les entrant-es dans le métier ! L’Académie a indiqué qu’elle allait interpeller le Ministère.

Animations pédagogiques : 6h de maths, 6h de français, 6h à choisir

Les inscriptions pour les animations pédagogiques commenceront prochainement. Le SNUipp-FSU rappelle que les enseignant-es devraient être libres de choisir les thèmes de formation en fonction de leurs besoins !

Le SNUipp-FSU a aussi rappelé qu’il n’y a pas de hiérarchie dans les animations pédagogiques, donc la participation aux réunions d’information syndicale peut être déduite des animations "obligatoires". Il a rappelé aussi que les collègues en temps partiel n’avaient aucune obligation de participation aux animations pédagogiques sur leurs jours libérés !

TRS à titre provisoire : le combat continue !

Suite à la suppression des 4 points de bonification au mouvement pour les Titulaires secteurs (TRS) à titre provisoire, le SNUipp-FSU avait proposé la signature d’une lettre ouverte pour exiger le retour de ces points de bonification aux TRS. Plus de 700 collègues avaient signé ce courrier !
Lors de l’audience, le SNUipp-FSU Paris a rappelé au Dasen son engagement concernant un éventuel recensement en début d’année par les circonscriptions afin de pouvoir garantir que tous-tes les TRS aient droit à leurs points au mouvement 2022. Affaire à suivre.

Remplacement : le chamboule-tout a bien eu lieu

Suite aux nombreuses inquiétudes confirmées en cette rentrée, l’Académie a reconnu que la cellule de remplacement n’a pas fonctionné correctement. Elle a indiqué qu’elle allait recruter du personnel supplémentaire.

Pour le SNUipp-FSU Paris, cette réforme n’a rien arrangé en terme de remplacement : deux semaines après la rentrée, des élèves sont déjà réparti-es !

Pour le SNUipp-FSU Paris, cette réforme a des incidences majeures sur les habitudes professionnelles des brigades (connaissance des écoles, longueur du remplacement, information pré-affectation, etc.) et il est scandaleux qu’un employeur change les missions et habitudes professionnelles sans même en informer les premier-es concerné-es.

Suite à l’insistance du SNUipp-FSU Paris, l’Académie a reconnu qu’un échange était nécessaire et a indiqué qu’elle allait organiser une réunion, sans doute en Sorbonne, pour les BD afin de leur expliquer le nouveau fonctionnement.

De son côté le SNUipp-FSU Paris organise une RIS dédiée aux brigades pour échanger sur ces problématiques le vendredi 24 septembre à la Bourse du Travail. Inscrivez-vous par mail.

M2 Alternant-es : des étudiant-es précaires dans les écoles

Bien que les désaccords soient toujours profonds sur la réforme de la formation initiale, le SNUipp-FSU Paris défend l’intérêt des entrant-es dans le métier à chaque rencontre.
L’Académie a effectué le recrutement de 52 étudiant-es en M2 avec un contrat d’alternance (en savoir plus dans cet article).
Il y aurait une trentaine d’étudiant-es n’ayant pas pu signer de contrat d’alternance, ils-elles suivront des stages d’observation mais n’interviendront pas dans les classes en responsabilité.
L’Académie refuse à ses étudiant-es déjà précaires la prise en charge à 50% des titres de transport !
Le SNUipp-FSU a rappelé le cadre ministériel qui considère ces étudiant-es comme des agent-es de droit public et demandé à ce que cette prise en charge soit effective.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0