Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Compte-rendu du GADE Outils numériques du 3 novembre 2020 

Au sommaire




Compte-rendu du GADE Outils numériques du 3 novembre 2020

publié le 4 novembre 2020

g

Dans notre académie, un groupe de travail sur les outils numériques s’est tenu le mardi 3 novembre avec des représentant-es des personnels, une partie de la direction de l’académie et une représentante de la DASCO.

Suite à ce GADE, le SNUipp-FSU Paris s’est adressé au Recteur pour dénoncer le mépris et l’indifférence de l’Académie face à la surcharge de travail des directeur-trices.
Lire la lettre au Recteur.


Cette réunion s’est tenue en visio-conférence. Les conditions sanitaires ont donc permis de mettre à jour concrètement les difficultés de connexion internet des écoles, le manque d’équipement.

De trop nombreuses difficultés ou manque de matériel : à quand des actes ?

L’équipement numérique (ordinateurs obsolètes, absence de webcam, pas de connexion permettant l’utilisation de logiciels de visio-conférence, pas de téléphone professionnel, problèmes de migration Windows7 – Windows10) et les différentes fonctionnalités (Onde, Gipse, Facil’famille, ed@l) ne permettent pas de travailler correctement.
Trop de temps et d’énergie sont gaspillés à essayer de faire fonctionner des outils de travail obsolètes !

Qu’import le sujet (les messageries Ville et Académie, les problèmes de spams, de pubs, les saisies des fiches par les mairies d’arrondissements sur Gipse, incomplètes ou non, transférées sur Onde etc.) la réponse est la même : problèmes liés au RGPD (règlement général sur la protection des données), programmation coûteuse en équipement, annuaire des dispositifs pour obtenir du matériel comme le budget participatif, ed@l, etc.

L’Académie et la Ville indiquent que tous-tes essaient d’améliorer les choses. Force est de constater que les actes ne suivent pas.

Urgence numérique : pour les enseignant-es référent-es aussi !

Les enseignant-es référent-es ne peuvent plus numériser les documents (GEVASCO) indispensables à leur métier. Leur équipement en imprimante / scanner fournit par la MDPH n’est pas compatible avec leur équipement ordinateur de la Ville de Paris.

Cette impossibilité d’exercer correctement a été signalée aux services académiques depuis la rentrée et rien n’a été fait ! Lors du groupe de travail, l’Académie a semblé découvrir le problème et l’a interrogé avec les directeur-trices présent-es, bien entendu incapables de répondre à ces problèmes techniques.

En 2008, 2015 et 2017, ce type de groupe de travail avait déjà été organisé.
Les représentant-es du SNUipp-FSU Paris ont acté que de trop maigres avancées avaient eu lieu depuis, et qu’il n’y avait eu aucune réelle prise en compte des problèmes vécus par les directeur-trices d’écoles.

Se poser la question de l’ergonomie du travail des directeur-trices serait une difficulté supplémentaire pour l’Académie et la Ville.
À chaque fois, les sujets abordés se résument à ceux inscrits dans la logique de leurs administrations réciproques : RGPD, site d’hébergement, etc.

Ces préoccupations sur la protection des données apparaissent étonnantes lorsqu’on sait que les évaluations sont hébergées par des serveurs d’Amazon et que le Ministre s’adresse aux enseignant-es via des vidéos Youtube.

Seule la mobilisation de l’ensemble de la profession servira à l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des personnels, dont les directeur-trices.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0