Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire : les mesures sont définitives après le CDEN du 23 avril 2020

Carte scolaire : les mesures sont définitives après le CDEN du 23 avril 2020

publié le 23 avril 2020

g

Mise à jour des dernières mesures suite au CTA d’ajustement du mardi 28 avril 2020 :

Lors du CTA d’aujourd’hui, l’Académie a annoncé le report d’un an du dédoublement des classes de grande section pour financer les annulations de fermeture de classe ou les ouvertures non prévues initialement. L’Académie a mis en avant deux paramètres principaux : des moyennes d’effectifs plus faibles qu’ailleurs et/ou des problèmes de locaux.

Cinq écoles maternelles sont concernées par l’annulation d’ouverture pour dédoublement de GS :
EM Pointe d’Ivry (13ème), EM avenue de Choisy (13ème), EM Abadie (18ème), EM 29 rue du Télégraphe (20ème), EM 31 rue Olivier Métra (20ème).

Pour le SNUipp-FSU, cela montre que l’absence de création de poste à Paris ne permettra pas d’organiser une rentrée satisfaisante.


Aujourd’hui, en CDEN, le SNUipp-FSU a réaffirmé sa demande de moratoire sur les fermetures de classe cette année et a dénoncé à nouveau l’absence de création de postes au sein de l’Académie pour la rentrée puisque sans création de postes, les conditions d’une rentrée et d’une année sereines ne seront pas réunies. Le SNUipp-FSU continue donc de revendiquer des créations de postes à la hauteur des besoins des écoles parisiennes ! Nous demandons que des moyens exceptionnels soient débloqués pour cette rentrée très particulière au regard de la crise sanitaire que nous traversons !

Concrètement, la mise en place des GS dédoublées en éducation prioritaire que commence à organiser l’Académie aura pour conséquence la dégradation des conditions d’apprentissage dans d’autres écoles !

L’Académie a indiqué que la baisse des effectifs des écoles parisiennes devait être prise en compte. L’Inspecteur d’Académie a affirmé qu’il aurait pu y avoir beaucoup plus de fermetures que ce qui est proposé par l’Académie. Il a indiqué que 1 700 élèves en moins étaient attendu-es au sein des écoles parisiennes.

L’objectif du plafonnement à 24 élèves hors éducation prioritaire est repoussé à une rentrée ultérieure. Quant au dédoublement des classes de grande section, si l’Académie n’a pas pu le faire partout, elle a indiqué que l’objectif était d’en faire le maximum en cette rentrée.


Au CTA de mardi 21, l’Académie de Paris avait cependant su entendre quelques situations particulières. De toute évidence, les débats ont montré que l’Académie était corsetée par l’absence de création de postes au niveau national. En effet, l’Académie n’a aucun poste en réserve !

Au CDEN, les élu-es de la ville et les représentant-es des parents d’élèves siègent en plus des représentant-es du personnel et de l’Académie. De nouveaux débats ont donc eu lieu sur la carte scolaire. Le SNUipp-FSU est de nouveau intervenu sur de nombreux dossiers d’école. Ses élu-es sont aussi fortement intervenu-es pour dénoncer les suppressions de postes de Rased tout en mettant en avant les besoins de certaines circonscriptions qui ont été partiellement reconnus dans le projet.
Cependant, au final, l’Académie a indiqué ne pas avoir de dotation budgétaire pour les Rased et a décidé de geler toutes les décisions de fermeture et d’ouverture de Rased. Par conséquent, ni les fermetures, ni les ouvertures de poste prévues ne se feront à la rentrée. L’Académie a renvoyé toute modification de la carte des Rased à la rentrée 2021.

Pour le SNUipp-FSU, cette décision n’est pas acceptable, l’annulation des fermetures de postes prévues par l’Académie était indispensable, mais le maintien des créations de postes tout autant au regard du besoin de certaines circonscriptions.
L’Académie a de nouveau entendu certains arguments concernant les écoles et est revenue sur quelques décisions en plus de celles déjà actées à la suite du CTA.


Cependant, l’Académie n’ayant pas de postes en réserve, pour compenser les annulations de fermeture et les ouvertures nouvelles, des ouvertures qui étaient prévues et qui avaient été annoncées aux écoles maternelles en REP et REP + pour effectuer des dédoublements de classe de grande section seront annulées.

La liste des écoles concernées sera connue a priori pour le report du CTA du mardi 28/04. Nous informerons les écoles concernées.

Rappel de décisions issues du CTA du 21 avril :

- Annulation de fermeture : EE Fessart (19ème)

- Ouvertures nouvelles : EM Franc Nohain (13ème), EE Dorléac B (18ème), EE Guadeloupe (18ème), EM Clos ( 20ème)

- Annulation de l’ouverture à l’EE Pajol (18ème) et annulation de fermeture à l’EE Philippe de Girard (18ème)

- Maintien de la décharge complète à l’EM Bercy (12ème) à titre exceptionnel

- Non ouverture de poste de Rased dans la 15C et 5-6

- Report du transfert de la classe UPE2A de l’élémentaire 315 Charenton vers l’élémentaire 4 Pommard

- Report du transfert de la classe UPE2A de l’élémentaire 42 Epinettes vers une autre école

- Report du transfert de la classe UPE2A de l’élémentaire 3 Levassor vers l’élémentaire 47 Ivry B (situation réétudiée en juin)

Nouvelles décisions post CDEN :

- Annulation de fermeture : EP St Martin (3ème), EE Arago (13ème), EE Cheminets (19ème), EE 22 O. Métra (20ème), EM Eupatoria (20ème), EM Cour des Noues (20ème)

- Annulation d’ouverture : EM 32-34 O. Métra (20ème)

- Ouverture nouvelle : EM Recollets (10ème) - transformation en ouverture définitive de l’ouverture provisoire de l’an passé, EM Glacière (13ème) transformation en ouverture définitive de l’ouverture provisoire de l’an passé, EE 12-14 Alésia (14ème) à titre provisoire pour un an encore,
Rased :
- Annulation des ouvertures de poste E dans les circonscriptions 14A, 14B/15A, 17A, des ouvertures de poste G 5/6, 15C, de l’ouverture de poste de psychologue dans la circonscriptions 17B.

- Annulation des fermetures de poste E dans les circonscriptions 1-2-4, 10B, de poste G dans la circonscription 17B, 18B, 20B, de poste de psychlogues dans la 11B, 13A.

Un nouveau groupe de travail aura lieu en juin afin de réexaminer certaines situations. Le SNUipp-FSU ne manquera pas de remettre en avant les besoins des écoles parisiennes et porter les dossiers des écoles qui n’ont pas eu gain de cause à la suite du CDEN.

Brefs échanges sur la crise sanitaire actuelle en CDEN

Les échanges ont aussi porté sur l’épidémie de Coronavirus et la réouverture possible des écoles le 11 mai. Un hommage appuyé a été rendu par Madame la Préfète, Monsieur le Directeur d’Académie, Monsieur le Maire Adjoint aux affaires scolaires, et par les représentant-es des parents d’élèves aux personnels de l’Education Nationale et aux agent-es de la Ville qui ont permis l’accueil des enfants de soignant-es et des personnels indispensables à la gestion de la crise. La Dasco a été très touchée par l’épidémie puisque 5 agent-es sont décédé-es.

Un CDEN exceptionnel aura lieu prochainement. Le SNUipp-FSU Paris a insisté pour que les représentant-es du personnel soient consulté-es et entendu-es sur cette réouverture qui, comme l’a rappelé le Recteur, ne se ferait qu’avec des conditions sanitaires respectées et d’après un calendrier progressif.

Le SNUipp-FSU Paris a rappelé son attention aux familles les plus en difficulté, son inquiétude pour certain-es de nos élèves, en particulier les plus mal logé-es, celles et ceux qui n’ont pas d’accès aux outils informatiques, qui vivent dans la pauvreté, et qui sont confiné-es depuis trop longtemps.
Cependant, le SNUipp-FSU a réaffirmé que ce n’est pas une raison pour accepter de leur faire prendre des risques inconsidérés, ainsi qu’à leur famille, alors que l’impréparation du gouvernement est totale.
Les élèves et les enseignant-es doivent être protégé-es, et non pas sacrifié-es à la reprise de l’économie, surtout si cela ne s’accompagne d’aucune mesure durable permettant d’aller vers une société plus juste et solidaire.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0