Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2016 > Carte scolaire 2016 Alerter le syndicat dès maintenant !

Carte scolaire 2016 Alerter le syndicat dès maintenant !

publié le 17 décembre 2015

g

Le Ministère a rendu public la répartition des dotations entre les académies. Contrairement à ce qui était annoncé, le Ministère ne supprimera aucun poste au sein de l’académie de Paris. C’est un premier pas, la détermination de la communauté éducative parisienne commence à payer. Cependant ce premier pas est loin d’être suffisant, le SNUipp-FSU revendique donc une dotation budgétaire positive à la hauteur des besoins.
Depuis le début du quinquennat, le SNUipp-FSU Paris porte en toute cohérence la même exigence : obtenir des créations de postes pour réparer les dégâts de la politique passée de suppression et transformer l’école afin d’améliorer les conditions d’enseignement et permettre la réussite de tous les élèves. Pour mémoire, entre 2007 et 2012, l’académie a perdu 153 postes et n’en a récupéré que 53 depuis. On est donc loin du compte.

Baisse globale d’effectif

Selon le Ministère, les écoles parisiennes vont encore perdre près de 2 000 élèves à la rentrée prochaine. Après étude en comité technique, la baisse constante d’effectif depuis plusieurs années s’expliquent par le déménagement de familles en dehors de Paris et non par une fuite vers les écoles privées.
Pour le SNUipp-FSU, le Ministère devrait s’appuyer sur cette baisse d’effectif pour améliorer les conditions de scolarisation au sein des écoles parisiennes, et non s’en servir de base comme l’an passé pour supprimer des postes ou ne pas en créer cette année.

Pour des créations de postes à la hauteur des besoins

Les difficultés de remplacement deviennent structurelles tout comme l’embauche de contractuels, la formation continue est réduite à portion congrue. Le manque de Rased dans un grand nombre de circonscriptions est patent. Des classes ont leurs effectifs chargés. Ces besoins constatés nécessitent des créations de postes au sein de l’académie.
Concrètement, en février prochain, si l’académie veut augmenter le nombre de remplaçant-es au sein de l’académie, elle devra fermer autant de classes. Des fermetures seront également nécessaires pour compenser les ouvertures de classes.
Il est clair qu’au regard de l’absence de création de poste, peu de postes seront consacrés au dispositifs ministériels liés à la refondation (« Plus du maitre que de classe », « Très petite section »).

Comme il le fait depuis la rentrée à travers des propositions de vœux en instances, des courriers d’interpellation d’élu-es… le SNUipp-FSU va continuer à mettre en avant les besoins des écoles parisiennes et se mobiliser pour revendiquer des créations de postes pour la rentrée 2016.

Alerter le SNUipp-FSU sur les besoins d’ouverture ou les craintes de fermeture

Les opérations de carte scolaire se dérouleront lors du comité technique du 9 février et lors du CDEN du 18 février. L’Inspecteur d’académie a d’ores et déjà fait savoir ses priorités pour ces opérations : ouverture de postes de remplaçants, mise en place des priorités ministérielles (PDM, TPS). Toutes ces ouvertures seront financées par des fermetures de classes.
Pour pouvoir défendre les dossiers, les représentant-es ont besoin d’avoir une connaissance fine de ceux-ci. Une enquête « carte scolaire » sera donc mise en ligne prochainement. En attendant, le SNUipp-FSU invite les collègues qui craignent une fermeture de classe ou qui revendiquent une ouverture de classe à contacter le syndicat.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0