Accueil du site > Carte scolaire parisienne > Carte scolaire 2016 > Carte scolaire 2016 Compte-rendu du groupe de travail du 23 juin

Carte scolaire 2016 Compte-rendu du groupe de travail du 23 juin

publié le 23 juin 2016

g

Recruter les candidat-es sur liste complémentaire pour éviter l’embauche de contractuels, c’est une urgence !

Les résultats au CRPE sont connus depuis deux jours. 70 candidat-es ont été inscrit-es sur la liste complémentaire. L’an passé, l’académie avait recruté l’ensemble des candidats inscrits sur la liste complémentaire. Comme il l’a fait en groupe de travail le matin même, le SNUipp-FSU a demandé à l’académie qu’elle ouvre cette année encore la liste complémentaire. C’est pour le moment le seul moyen d’éviter que des contractuels soient de nouveau embauchés l’an prochain. En groupe de travail le 23 juin, l’académie a indiqué qu’à ce jour, le Ministère n’envisage pas d’utiliser la liste complémentaire sauf pour remplacer des défections de candidat-es inscrit-es sur la liste principale. C’est une décision inacceptable car elle instaure le principe qu’un vivier de contractuels sera nécessaire pour que les écoles parisiennes fonctionnent.
Pour mémoire, contrairement à la situation avant la réforme de la Masterisation, ces jeunes collègues sont placés dans les mêmes conditions que ceux reçus sur liste principale (alternance ESPE/école).

Carte scolaire

En préambule, le Dasen a indiqué qu’il y aurait 2 000 élèves de moins à la rentrée prochaine. En trois ans, l’académie a perdu 6 000 élèves. En février, il restait 4,5 postes dans l’enveloppe budgétaire. Par ailleurs, comme le SNUipp-FSU l’a découvert, le Dasen a indiqué avoir gelé 5 postes de RASED vacants après mouvement principal pour utiliser ces moyens pour les utiliser comme classe. Le SNUipp-FSU a dénoncé cette décision qui en plus visait des postes situés au sein des quartiers les plus en difficultés.

Le Dasen a indiqué refuser le comptage de rentrée pour différentes raisons afin de fermer la classe après la rentrée. Par conséquent, le lundi 29 aout, il y aura une réunion avec les IEN et la Marie afin que les décisions de fermeture puissent être prises le mardi 29 aout. Le SNUipp-FSU a demandé à ce qu’un comité technique académique soit réuni pour débattre des décisions que le Dasen souhaiterait prendre.

Pour sa part, comme il l’a fait lors des opérations de février, le SNUipp-FSU est intervenu en préambule pour rappeler que si l’absence de suppression de poste était un premier pas résultant de la mobilisation de la communauté éducative, il est loin de répondre aux besoins des écoles parisiennes. Une dotation budgétaire positive est indispensable pour améliorer les conditions d’enseignement dans nos écoles. En effet, si la baisse démographique est une tendance réelle, l’absence de création de postes ne permet pas de rattraper les dégâts causés pendant plusieurs années : manque de remplaçant pour les congés maladie comme pour les départs en formation continue, Rased en nombre insuffisant… Par ailleurs, si les dispositifs PDM et TPS sont de bons dispositifs dès lors qu’ils sont portés par les équipes, ils doivent être financés par une dotation spécifique et non par des fermetures de classes.

Un certain nombre d’ouvertures revendiquées par les écoles n’étaient toujours pas actées tout comme des demandes d’annulation de fermetures décidées en février. Une rentrée sereine nécessite que les ouvertures qui doivent être faites le soit en juin et non lors du comité technique de début septembre. Par ailleurs, des mesures de fermetures sont contestées par certaines équipes. Le SNUipp-FSU a donc porté les demandes des écoles et a accompagné les collègues en délégation.

Au final, 2 changements ont été arrêtés par rapport aux projets de l’académie : ouverture à l’EM Carnot/Lamoricière (12ème), EE 40 Manin (19ème).

Mesures arrêtées en fin de groupe de travail  :
 - Nouvelles fermetures : EM Richard Lenoir (11ème), EP 44 place des Enfants, d’Izieu (13ème), EM rue Erlanger (16ème), EM rue des Renaudes (17ème), EM rue d’Orsel (18ème), EM Cours du 7ème Art (19ème), EE 40 Manin (19ème), EM rue Piat (20ème).

 - Nouvelles ouvertures : EE rue Pommard (12ème), l’EM Carnot/Lamoricière (12ème), EP Kuss (13ème) pour l’année 2016-2017, EP Louise Bourgeois (13ème), EP B Buffet (17ème), EP Cesbron (17ème), EP Bd Mac Donald (19ème).

 - Annulation de fermetures actées en février : EM 6 Impasse Legouvé (10ème), EM P Bullet (10ème) pour l’année 2016-2017, EM 253 bis Daumesnil (12ème), EM 34 rue Sarrette (14ème), EM Carpeaux (18ème), EP E Marcel (2ème) : maintien de la 8è classe pour 2016-2017, EE Bd Arago (14ème), EE 293 Pyrénnées : maintien de la 8ème classe pour l’année scolaire 2016-2017 et ouverture d’une ULIS.

 - Situations particulières : pas de fermeture de classe à la rentrée prochaine, mais la 8ème classe est uniquement maintenue pour 2016-2017 pour l’EM Tchaikovski (18ème).

 - Mesures particulières liées au PDM : les écoles suivantes EE C Hermite (18ème), EE 14 rue Mathis (19ème), EE rue de la Mare (20ème), EE rue Mouraud (20ème) avaient vu une classe fermée pour l’ouverture d’un poste de PDM. Finalement, l’académie annule ces décisions : ces écoles fonctionneront à l’avenir avec le même nombre de classes que cette année scolaire.

 - Autres mesures : fermeture de deux postes à l’école de Coye la Forêt, création d’un poste de chargé de mission ASH au rectorat et d’un poste chargé du projet PTAL, affectation d’une ULIS à l’école 17 rue de Marseille (10ème) et à l’école 28 rue P Larousse (14ème), création d’un demi-poste de CPC chargé des langues au rectorat.

NB : Nouveauté de cette année : lorsqu’il est précisé que le maintien de la classe est acté uniquement pour la rentrée prochaine, cela signifie a priori que la décision n’est valable que pour une année seulement.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0