Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Thème 3 "les personnels" / groupe de travail 1 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 8 avril 2010

Au sommaire




Thème 3 "les personnels" / groupe de travail 1 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 8 avril 2010

publié le 9 avril 2010

g

Les thèmes de réflexion de ce groupe seront centrés sur les relations de travail entre les directeurs d’école, les enseignants devant classe, les animateurs, les gardiens et gardiennes et les ASEM et ATE .
- l’intégration dans les équipes
- l’exercice de l’autorité fonctionnelle pendant le temps scolaire : limites et contenu de cette autorité fonctionnelle, liens avec les règlements de services en vigueur
- l’organisation du temps de travail des agents
- une place particulière : celle des gardiens
- la participation au conseil d’école
- l’évaluation et le droit individuel à la formation

Objectif : Favoriser la mise en œuvre de bonnes relations de travail

La réunion du premier groupe de travail sur ce thème a eu lieu le jeudi 8 avril en présence de représentants de la DASCO, de chefs de CAS, des représentants syndicaux des agents de la ville et de ceux des organisations syndicales d’enseignants. Les débats, parfois houleux, sur cette question fondamentale dans la vie des écoles, révèlent la nécessité de prendre le temps d’approfondir cette question.

Les discussions ont essentiellement tournée autour du nombre d’agents de la ville (ASEM et ATE) dans les écoles maternelles élémentaires, et du problème des absences non remplacées.
Après avoir réaffirmé sa revendication d’une ASEM par classe en école maternelle, le SNUipp et les autres organisations syndicales ont soulevé le problème massif et récurrent des absences non remplacées de ces agents, que ce soit dans le cadre d’absences prévisibles (formation, RTT…) ou non prévisibles comme les arrêts maladie. Ces problèmes en plus de désorganiser le service et perturber les apprentissages des élèves, a pour conséquence la dégradation des conditions de travail du personnel enseignant et des agents de la ville. Pour le SNUipp, il est donc indispensable d’augmenter le nombre d’agents en poste dans les écoles et la création d’une réelle brigade de remplacement.
Contestant à demi mot le panorama effectué par les organisations syndicales, la DASCO a insisté sur le nouveau mode de calcul du nombre d’agents par école en œuvre depuis la rentrée. Ce nouveau mode de calcul tient désormais compte de la superficie des locaux, et non plus uniquement du nombre de classes dans l’école. La ville prévoit un supplément global de 10% du nombre d’agents de la circonscription pour effectuer les remplacements.
Les représentants du personnel enseignant ont insisté sur la nécessité de prendre en compte l’occupation des locaux pendant le temps extra scolaire dans la dotation attribuée à une école (cours du soir, ateliers sportifs…), et les représentants des agents de la ville sur la nature des locaux (salle de classe, de dessin, gymnase…).
La DASCO ne semble pas favorable pour l’instant à cette prise en compte en raison notamment de la complexité engendrée.
Pour le SNUipp, l’objectif de cette table ronde n’est pas uniquement d’améliorer l’existant à moyens constants, mais bien d’améliorer la situation actuelle par différentes propositions, ce qui nécessite également des moyens supplémentaires.

D’autres sujets seront portés par le SNUipp dans les prochains groupes de travail : problématique de l’évaluation et de la notation des agents, recrutement et formation, intégration des agents de la ville dans l’équipe éducative…


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0