Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Thème 2 « projets éducatifs » - groupe de travail 2 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 9 mars 2010

Au sommaire




Thème 2 « projets éducatifs » - groupe de travail 2 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 9 mars 2010

publié le 10 mars 2010

g

Le champ des thèmes concernés sera le suivant :
- activités scolaires : relations avec les professeurs de la Ville de Paris, classes de découvertes, classes à Paris, ateliers villes, actions lecture
- activités d’accompagnement : dispositif Coup de pouce – ALEM
- projets communs entre le temps scolaire et le temps périscolaire et extrascolaire

Les groupes de travail ont donc repris avec la Ville en présence des représentants du personnel de la ville. Les débats ont été riches et constructifs, permettant d’entendre le point de vue de tous. Les discussions se sont basées sur les problématiques et solutions esquissées lors de la dernière réunion (cf compte-rendu du SNUipp en ligne).
Les questions ont été sériées en 6 grands thèmes :

1 – Organiser les temps d’échanges institutionnels équipe d’animation/équipe enseignante :

Il s’agit ici de s’interroger sur l’articulation des temps scolaire et périscolaire en ayant pour objectif de passer de l’idée de promiscuité à la proximité. Pour le SNUipp, le but est de permettre d’adopter des règles de vie communes au sein d’un même lieu, l’école. Il est également d’essayer de rendre les projets d’école et les projets des centres de loisirs complémentaires, sinon compatibles.
Solutions en discussion au sein du groupe de travail :
- lors de la prérentrée, prévoir un temps de réunion entre l’équipe enseignante et l’équipe d’animation afin d’échanger sur les différents projets mis en place dans l’année, et se mettre d’accord sur des règles de vie commune au sein de l’école à destination des élèves dans le respect des compétences de chacun. Cette réunion doit être rémunérée pour les personnels de la Ville, et incluse dans le temps de concertation des enseignants au moment de la prérentrée.
- prévoir au moins une réunion trimestrielle ou une fois par période entre le directeur/directrice de l’école et le directeur du centre de loisirs afin d’échanger sur les différents problèmes de la vie de l’école, difficultés particulières d’élèves (PAI par exemple). Fournir au directeur/directrice d’école avant la prérentrée la liste des animateurs qui travailleront au sein de l’école.
- pour le conseil d’école : le décret de 90 prévoit explicitement la possibilité de la participation des personnels du temps périscolaire et extrascolaire lorsque les sujets les intéressent. Faire que cette possibilité soit effectivement mise en œuvre. Là encore, il s’agit d’heures rémunérées pour ces personnels.

2 – Mutualisation du matériel entre l’école, les centres de loisirs, PVP…

La question du prêt de matériel a fait également débat, notamment en cas de détérioration : le SNUipp a porté l’idée de la rédaction d’une charte d’utilisation du matériel EPS, d’arts plastiques, musique et de différents lieux comme la BCD, la salle informatique… Cette idée a été reprise sachant qu’il ne s’agit pas d’empiéter sur des particularismes et arrangements locaux. Cette mutualisation du matériel exclut les matériels de type fongible.

3 – Études surveillées

La question a été largement débattue lors du dernier groupe de travail en partant d’un constat : problème des attentes des familles, des enseignants, des animateurs sur celles-ci. La question des devoirs a également été évoquée.
Les temps de communication institutionnels permettraient de clarifier certaines difficultés.
Le SNUipp a insisté pour recadrer les études surveillées au sein d’un mille feuille de mesures sur le temps extra scolaires : ALEM, coup de pouce, accompagnement éducatif, atelier bleu… Il est nécessaire de clarifier l’ensemble de ces dispositifs dans l’intérêt des élèves. Il est difficile parfois de « sélectionner » tel élève pour les ateliers bleus, les études, l’accompagnement éducatif… alors que les conditions d’accueil des enfants (taux d’encadrement, objectifs, tarifs…) sont différents. Le SNUipp a donc porté la nécessité de clarifier l’ensemble du système afin de permettre une réelle égalité de traitement et donc de droits entre les élèves, et de permettre ainsi de lutter contre les inégalités scolaires et sociales.
Sur les études surveillées en tant que tel, là encore, il faudra plus en discuter lors de la prochaine réunion, mais d’ores et déjà, a été souligné le nombre d’élèves trop important par adulte et une organisation parfois trop rigide (que faire des élèves lorsqu’ils n’ont pas de devoirs, ou qu’ils les ont finis ?). Une piste de travail expérimentée dans le 10/19ème : prévoir un atelier ou un club afin de laisser les autres élèves travailler a été esquissée.
A suivre lors de la prochaine réunion.

4 – Communication ville de Paris/école

Le SNUipp a souligné la multitude et la diversité des offres d’actions culturelles, pédagogiques … à Paris. Cependant, il est difficile pour les équipes enseignantes de se les approprier. En effet, le portail « ville de Paris » n’est accessible que par le directeur/directrice d’école à l’aide d’un code, or toutes ces informations sont accessibles sur ce portail « intranet ».
Il serait donc souhaitable de répertorier ces offres d’actions par thèmes (développement durable, arts…) et par périodes pour faciliter les recherches sur un site internet accessible par tous, enseignants, PVP, animateurs…

5 – Attribution des classes de découverte, classe à Paris… et transports

Ces questions n’ont pas été abordées faute de temps, elles avaient été largement abordées lors du dernier groupe de travail.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0