Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Thème 2 "projets éducatifs" / groupe de travail 3 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 13 avril 2010

Au sommaire




Thème 2 "projets éducatifs" / groupe de travail 3 compte-rendu du SNUipp-FSU de la réunion du 13 avril 2010

publié le 14 avril 2010

g

Le champ des thèmes concernés est le suivant :
- activités scolaires : relations avec les professeurs de la Ville de Paris, classes de découvertes, classes à Paris, ateliers villes, actions lecture
- activités d’accompagnement : dispositif Coup de pouce – ALEM
- projets communs entre le temps scolaire et le temps périscolaire et extrascolaire

1 - Souhait de la Ville de clarifier les missions de directeur-trice d’école en tant que responsable de l’organisation fonctionnelle de l’interclasse et des activités du soir.
Les débats se sont centrés sur le rôle et les missions du directeur-trice en tant que responsable de l’organisation du service de l’interclasse et des activités du soir. Le SNUipp a rappelé que le directeur-trice d’école dans ce cadre n’est qu’un responsable fonctionnel, et non « le responsable de l’équipe d’animation » comme le qualifie la DASCO. Ces discussions ont mis en lumière le souhait de la ville de préciser ce qu’elle attend du directeur-trice dans ce cadre, notamment au regard de la volonté municipale de créer « un référent » dans l’équipe d’animation/surveillance.
La DASCO a donc annoncé qu’elle allait travailler sur une nouvelle fiche de poste précisant le rôle et les missions du responsable de l’organisation du service d’interclasse et des activités du soir (dans une très large majorité des écoles parisiennes, il s’agit du directeur-trice d’école). Les représentants des personnels enseignants ont indiqué que ce n’était pas la demande des enseignants, mais que les revendications sur l’interclasse et les activités du soir concernaient les problèmes de rotation des agents, absences non remplacées, ou encore leur manque de formation.
En conclusion, la DASCO a précisé que cela aurait peut-être des incidences sur la rémunération versée pour ces missions.
Le SNUipp a indiqué qu’il attendait les propositions de la DASCO et qu’il interrogerait les personnels sur celles-ci, et porteraient leurs revendications lors des prochains groupes de travail.

2 – Organiser les temps d’échanges institutionnels équipe d’animation/équipe enseignante
Etant donné la longueur et la complexité des débats précédents, cette question a été peu traitée lors de ce groupe de travail. Sur le fond, les conclusions du dernier groupe de travail ont été rappelées (mise en cohérence des règles de vie appliquées au sein de l’école, des projets éducatifs et pédagogiques…). Le SNUipp a rappelé la dégradation des conditions de travail des enseignants à l’œuvre depuis quelques années avec l’augmentation de la charge de travail (multiplication des tableaux/livrets à remplir, introduction de l’aide personnalisée…). Même si cette mise en cohérence est souhaitable, le SNUipp a indiqué qu’il n’était pas possible de prévoir de nouvelles réunions dans l’état actuel vu le manque de temps de concertation alloué aux enseignants (18h pour se concerter au sein de l’équipe et rencontrer les parents…). Le SNUipp a de nouveau demandé que l’académie soit présente dans ces groupes de travail car c’est elle qui peut répondre à cette problématique.

3 – Transports.
La RATP a refusé la mise en place de billets collectifs et de facilité d’accès au métro pour les groupes d’élèves. La DASCO a annoncé qu’elle allait insister.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0