Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Refus de siéger  

Au sommaire




Refus de siéger

publié le 18 février 2010

g

Deux nouvelles réunions devaient se tenir jeudi 18 février au sujet de “l’interclasse” et des “relations avec les personnels de la ville de Paris”. Le SNUipp FSU revendiquait depuis longtemps la tenue de cette table ronde avec la ville afin notamment de clarifier les rôles et responsabilités de chacun, et avait posé notamment comme exigence à la tenue de celle-ci la présence des organisations syndicales des personnels de la ville lorsque les débats les concernaient. Cette exigence avait été acceptée par la ville, cependant, aujourd’hui, alors que les débats les concernaient (questions sur le recrutement, formation, nombre de personnels...), la ville n’avait pas prévu leur présence. Les représentants du SNUipp, tout comme ceux de Sud et de FO, ont donc refusé de siéger dans cette réunion. Les deux réunions n’ont donc pas eu lieu.

Sur le fond, le SNUipp s’interroge sur la suite des débats avec la ville. En effet, la question de la direction d’école est une des questions centrales dans les revendications que le SNUipp porte pour l’école, les élèves et les personnels. Cette table ronde ne peut servir uniquement à quelques ajustements techniques, tous les problèmes doivent être mis sur la table en la présence de l’ensemble des interlocuteurs. Il est donc nécessaire de remettre à plat les objectifs et les conditions de la tenue de la table ronde. Le SNUipp tiendra informés les personnels des suites des discussions.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0