Accueil du site > Jeunes enseignants > Le point sur la situation des stagiaires et la rentrée 2020 compte rendu d’audience avec l’INSPE et du Conseil de formation au Rectorat

Le point sur la situation des stagiaires et la rentrée 2020 compte rendu d’audience avec l’INSPE et du Conseil de formation au Rectorat

publié le 18 juin 2020

g

Ces dernières semaines le SNUipp-FSU Paris a pu interroger l’INSPE et le rectorat sur la situation des étudiant-es, stagiaires et collègues en début de carrière. Voici les points importants à retenir.

Bilan du confinement pour les fonctionnaires stagiaires

Suite à l’enquête menée par le SNUipp-FSU et l’audience avec la direction, l’INSPE a reconnu que les contenus de formation avaient pu être disparates selon les groupes d’étudiant-es et de stagiaires, mais que des efforts ont été faits pour aménager les évaluations et les harmoniser entre les différents groupes. De nombreuses concertations ont eu lieu entre les équipes de formateur-trices et les délégué-es de groupe. La situation a nécessité beaucoup d’adaptations successives puisque la direction n’avait pas de visibilité sur les possibilités de réouverture en mai ou juin.

Selon la direction de l’INSPE, le confinement a aussi concordé avec une période de formation allégée, libérant du temps pour la préparation du concours et du mémoire. Des compléments de formation devraient être apportés dans les semaines qui restent avant les congés pour donner aux stagiaires et étudiant-es quelques billes pour appréhender la prochaine rentrée.

=> Le SNUipp-FSU a bien conscience de la difficulté à mettre en place des modalités nouvelles pour faire continuer une formation à distance. Nous mesurons le travail qui a été fourni par les équipes de l’INSPE pour s’adapter continuellement à ce contexte exceptionnel. Toutefois, il nous parait important de soulever une problématique qui nous semble symptomatique et préoccupante : prioriser l’évaluation plutôt que la formation ! Nous regrettons évidemment que nos jeunes collègues se trouvent aujourd’hui en carence de formation pour affronter leur entrée dans le métier, déjà difficile en temps normal.

Sur la fin de cette année chaotique

Validation du master et titularisation
L’INSPE de Paris s’inquiète de situations de « décrochage » qui semblent toucher plus de stagiaires cette année que les années passées. L’épidémie, la situation de confinement, la gestion déplorable de la crise côté ministère et académie, ont sans doute découragé certain-es à poursuivre cette année déjà difficile. L’INSPE s’engage à ce que toutes les situations particulières soient prises en compte lors des jurys de Master.

=> Nous ne pouvons que nous associer à l’inquiétude de l’INSPE qui nous a par ailleurs assuré que tout était mis en oeuvre pour tenter d’aider ces collègues et trouver avec elles-eux les meilleures solutions. Le SNUipp-FSU Paris insiste sur le fait qu’une extrême indulgence et bienveillance devrait être le mot d’ordre cette année ! Les jurys de Master devraient rendre leur avis dans le courant de la semaine, n’hésitez pas à contacter le SNUipp-FSU Paris si les résultats ne vous paraissent pas corrects. Le SNUipp-FSU Paris peut également accompagner les stagiaires dans la préparation du jury de titularisation, contactez-nous si vous êtes concerné-es ! (voir notre article dédié)

Le SNUipp-FSU Paris rappelle qu’il ne peut pas être demandé aux PES tout et n’importe quoi sous couvert de la crise sanitaire. Les PES n’ont pas vocation à remplacer des collègues absent-es lorsqu’ils et elles sont sur leur temps de formation. Si vous subissez une quelconque pression sur ce sujet, contactez-nous.

Concours CRPE 2020
Les épreuves du CRPE auront lieu cette semaine (18 et 19 juin) et les résultats seront connus début juillet. L’INSPE Paris souhaite pouvoir organiser une réunion d’accueil des lauréats comme il le fait chaque année, mais les modalités sont encore en discussions. Les documents justificatifs (PSC1 et natation notamment) devraient bénéficier d’un délai pour être remis à l’administration. Le site du SIEC indique qu’ils seront nécessaires au moment de la titularisation, soit en juin 2021, information à confirmer.

=> Le SNUipp-FSU est intervenu auprès de l’académie de Paris lors du Conseil de formation du 12 juin, pour que les affectations des PES soient connues le plus tôt possible. Après cette année difficile et vu les complications qui attendent les collègues dans les écoles en septembre, les stagiaires comme l’INSPE devraient pouvoir préparer et anticiper cette rentrée le plus sereinement possible.

L’Académie a répondu que 70% des supports de stage étaient d’ores et déjà connus, pour les 30% restant il faut attendre que des postes se libèrent au moment des résultats du mouvement le 30 juin. Le SNUipp-FSU sera vigilant jusqu’à l’affectation de la totalité des futur-es PES pour que les affectations soient connues le plus rapidement possible et ne soient pas des supports non recommandés pour des PES (CP, CM2, REP+…)


T2 : Visite d’IEN dans le cadre de la fin du continuum de formation
Le SNUipp-FSU a de nouveau insisté en conseil de formation pour qu’aucune pression ne soit mise sur les T2 en cette fin d’année. Certes les IEN ne viennent pas pour inspecter les collègues, et cette visite ne donne pas lieu à une note, mais chaque T2 doit être en mesure de demander à décaler cette visite à la rentrée scolaire.

L’Académie a répondu que les visites qui ne pourront pas se faire pourront être reportées à la rentrée. Ce qui n’est pas une assurance franche que les T2 auront le choix de demander un report de cette visite.
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de conseil quant à cette visite.

Rentrée 2020

Renfort de la formation en T1 pour 2020-2021
À l’INSPE les délégué-es de groupe ont demandé à conserver l’accès au Moodle l’an prochain pour pouvoir se saisir des ressources qui y sont proposées. L’INSPE y est favorable. Les derniers stages OPA et APP (observation et pratique accompagnée) n’ont pas pu se tenir en fin d’année. Les futurs PES et T1 n’auront donc pas eu l’occasion d’intervenir dans un autre cycle que celui sur lequel ils-elles ont été affecté-es.
Une réflexion est en cours pour organiser conjointement avec le Rectorat un cycle de formation spécifique pour les T1 et une révision des maquettes sera peut-être envisagée pour les PES.

=> Le SNUipp-FSU Paris tient à souligner que l’accès au Moodle, s’il représente une opportunité pour les futur-es T1, se limite toutefois à de l’auto-formation. Il paraît nécessaire de proposer aux néotitulaires un temps de formation spécifique pour les accompagner au mieux dès la rentrée. Le SNUipp-FSU a demandé au Rectorat que soit envisagé, en plus des dispositifs déjà existants dans le continuum de formation en T1 et T2, un renfort de la formation continue, sur temps scolaire, sous forme de stages massés d’échange de pratiques, organisés en partenariat avec l’INSPE.

La réponse donnée par le Rectorat en conseil de formation n’est pas satisfaisante : pour 2020-2021, 12h des 18h d’animations pédagogiques obligatoires auront des contenus spécifiques pour les T1 au lieu de 9h habituellement. Les 6h restantes étant consacrées au maths et au français. Et « une attention particulière sera portée par les circonscriptions », sachant qu’à l’heure actuelle, les CPC suivent déjà les T1 à raison de 3 visites conseil dans l’année.

Dans tous les cas, le SNUipp-FSU Paris, proposera comme chaque année un cycle de formation pédagogique et syndicale à destination des collègues en début de carrière. Les PES et T1 seront les bienvenu-es !


Réforme de la formation initiale : plus de formateur-trices terrain à l’INSPE
Dans le cadre de la mise en place de la réforme de la formation initiale, fortement dénoncée par le SNUipp-FSU, le ministère demande à ce que les formateur-trices enseignant dans les écoles prennent une place plus importante dans la formation à l’INSPE.

=> Si personne ne peut s’opposer à ce que des PEMF interviennent davantage dans la formation initiale, le SNUipp-FSU Paris reste vigilant sur le fait que cela ne doit pas entrainer de surcharge de travail pour les PEMF. Cela nécessite des moyens supplémentaires pour donner plus de temps de décharge aux PEMF et la création de postes de complément DMF supplémentaires.

Le SNUipp-FSU est intervenu en Conseil de formation pour que les PEMF soient réuni-es au plus vite par le Rectorat et que des appels à candidatures pour interventions à l’INSPE soient publiés le plus rapidement possible.
Ces missions pourraient être de plusieurs ordres selon l’INSPE :
- co-intervention dans des cours plutôt disciplinaires
- préparation aux oraux de concours
- suivi de M1
- direction de mémoires de M2…

Pour que la charge de travail des PEMF soit répartie au plus juste, nous avons demandé que le Rectorat-employeur mette à nouveau en place une grille horaire, négociée avec les représentant-es du personnel, permettant de recenser les missions des PEMF (à l’INSPE, en circo, etc…).


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0