Accueil du site > A la une > Coronavirus > Réouverture de toutes les écoles : nos conditions > Le 11 mai et après, on fait quoi ? réponses aux questions de collègues

Le 11 mai et après, on fait quoi ? réponses aux questions de collègues

publié le 8 mai 2020

g

Le SNUipp-FSU réaffirme son opposition à la réouverture des écoles la semaine du 11 mai au regard de la persistance de l’intensité du virus au sein de notre ville. Le risque encouru par les personnels et les élèves est trop grand. En effet, la ville de Paris fait toujours face à une circulation du virus très intense et malheureusement meurtrière. Les hôpitaux franciliens sont encore en grande tension.

Lire le communiqué de l’intersyndicale parisienne.
Vous trouverez des informations détaillées dans le compte-rendu des instances avec l’Académie.

Cependant de nombreux-euses collègues nous interrogent sur les options qui s’offrent à elles-eux pour la semaine prochaine.
Voici donc un résumé de chaque situation.

COLLECTIVEMENT


- Décider en conseil des maitre-sses d’adresser une lettre au Dasen dont vous trouverez une proposition dans cet article.

- Vérifier en équipe que les recommandations du protocole sanitaire pourront ou ne pourront pas s’appliquer. Vous trouverez un décryptage du protocole d’accueil ainsi qu’un outil pour vous aider à la vérification dans cet article.

- Décider d’exercer son droit d’alerte et son droit de retrait, vous trouverez toute la procédure dans cet article.

- Un préavis de grève a été déposé par le SNUipp-FSU Paris afin de parer à toute éventualité. (modèle de déclaration d’intention pour la période ici)

Situations particulière pour les personnels (enseignant-es et AESH)


Vous trouverez en bas de page un modèle de lettre pour communiquer votre situation à votre IEN.
Pour les AESH, les demandes sont à fournir à votre gestionnaire administratif au BACA, à la coordination de pôle ou au pilote du PIAL

J’ai un ou des enfants (de moins de 16 ans et ce jusqu’au 31 mai pour le moment) et je les garde parce que je le souhaite ou parce que leur école est fermée :
- je peux continuer le travail à distance : j’informe mon IEN de ma situation.
- je ne peux pas continuer le travail à distance : je sollicite une ASA par un mail à mon IEN.
Attention : L’Académie a indiqué que pour les 3 jours de pré-rentrée (11, 12, 13 mai), il faut que les personnels justifient qu’ils-elles ne bénéficient pas d’autres moyens de garde.

Je suis malade :
- je produis un arrêt de travail de mon médecin selon la procédure habituelle.

Je suis considéré-e comme "personne à risque" selon la liste de l’Acadamie (consultable ici) :
- j’envoie un certificat de mon médecin sans mention de ma pathologie à mon IEN et à l’adresse suivicovid@ac-paris.fr.
J’indique à mon IEN que je poursuivrai le travail à distance.

J’habite avec une personne considérée comme "à risque" :
- j’envoie un certificat d’un médecin sans mention de la pathologie à mon IEN et à l’adresse suivicovid@ac-paris.fr.
J’indique à mon IEN que je poursuivrai le travail à distance.

Les personnels âgés de 65 ans et plus sont dispensé-es de la fourniture d’un certificat médical lorsqu’ils-elles se signalent à leur supérieur-e hiérarchique.

J’habite loin et prends les transports en commun :
- j’indique par mail à mon IEN les difficultés pour me rendre sur mon lieu de travail (transports inexistants, affluence aux heures scolaires, ...) et indique que je souhaite poursuivre le travail à distance. C’est l’IEN qui donnera ou non son accord.



Si vous le souhaitez vous pouvez utiliser le modèle de lettre ci-dessous pour communiquer votre situation à votre IEN.

Word - 9.2 ko


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0