Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Archives 2013/2014 > Groupe de travail du 3 décembre 2013 Peu de modifications des règles et barèmes rectorales

Groupe de travail du 3 décembre 2013 Peu de modifications des règles et barèmes rectorales

publié le 5 décembre 2013

g

Règles et barèmes, Kezako ?

L’ensemble des opérations administratives sont régies par des règles et des barèmes qui diffèrent en fonction de l’opération. Chaque enseignant a donc plusieurs barèmes : un pour le mouvement intra, un pour les demandes de congé de formation, un pour les promotions… L’ensemble de ces dispositions sont contenues dans un document rectoral adopté tous les ans par le Da-sen après consultation des élu-es du personnel. Le SNUipp-FSU est très attaché aux règles et barèmes départementaux, document indispensable à l’égalité de traitement entre les personnels et la transparence lors des diverses opérations administratives. Les représentant-es du personnel du SNUipp-FSU bataillent tout l’année, notamment lors des CAPD pour que ces règles soient appliquées.
Le Dasen a indiqué que dans certains cas, les postes à profil étaient le meilleur moyen pour faire coïncider les compétences des personnels et les spécificités des postes.

Avancement et prise en compte de la note d’inspection dans les barèmes
Les représentants du SNUipp-FSU ont rappelé leurs revendications de modification du système d’avancement : déconnection de l’évaluation professionnelle des enseignants de l’avancement et avancement au rythme le plus rapide pour toutes et tous avec l’accès à l’indice terminal 783 (dernier échelon de la hors classe). Ils ont également revendiqué l’abandon de la prise en compte de la note d’inspection dans les divers barèmes en raison des injustices que cela engendre : les études démontrent que la notation varie beaucoup suivant la circonscription, la première note obtenue, la mission exercée, le lieu d’exercice, le genre…

Mouvement intradépartemental

Le SNUipp-FSU a tout d’abord demandé l’abandon des postes à profil lors du mouvement que ce soit sur les postes de direction, de conseillers pédagogiques… l’arbitraire dictant ces diverses nominations. Le Dasen n’est pas favorable à cette proposition.

Comme l’an passé, le SNUipp-FSU a demandé à ce que l’académie étudie concrètement la possibilité d’effectuer un second mouvement après celui de mai afin de permettre aux enseignants sans poste après le mouvement d’effectuer des vœux précis d’école. Le Dasen s’est dit très réservé sur l’organisation d’un second mouvement. L’an passé, l’administration avait indiqué chiffres à l’appui une infaisabilité technique pour refuser la mise en place de ce dispositif depuis des années. Le Rectorat avait indiqué ne pas disposer de suffisamment de postes libres pour mettre en place un second mouvement permettant d’effectuer des nominations avant les vacances d’été. Le SNUipp-FSU a fait une nouvelle fois la demande d’une communication aux représentants du personnel lors de la prochaine CAPD de l’ensemble des données sur la faisabilité de ce mouvement.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0