Accueil du site > Nos dossiers > Direction d’école > Groupe de Travail du 3 décembre 2015 Simplification des tâches de direction

Au sommaire




Groupe de Travail du 3 décembre 2015 Simplification des tâches de direction

publié le 14 avril 2016

g

PPMS et incendie

Deux circulaires contradictoires ont été publiées par le ministère le 25 novembre. L’une faisait état de deux exercices PPMS obligatoires par an, l’autre d’un seul exercice.
Interrogé par le SNUipp-FSU Paris, le Dasen a indiqué qu’un seul exercice était nécessaire, l’objectif étant avant tout de sensibiliser l’ensemble des élèves et des personnels à la procédure.

Pour l’alerte incendie comme pour le PPMS, il n’y a pas lieu de refaire un exercice dès lors que le 1er a correctement fonctionné. Selon les services du Rectorat, les exercices avec évacuation à l’extérieur de l’école sont par ailleurs à proscrire.

Ces exercices, sont bien de la responsabilité du directeur ou de la directrice d’école (ou du REV sur le temps du mercredi après-midi). Ce n’est pas à la circonscription de décider quand et sous quelle forme doit se faire celui-ci.
Rappelons aussi en ce qui concerne le PPMS que responsabilité ne veut pas dire présence obligatoire puisque le document prévoit des suppléants pour mettre en œuvre le PPMS (adjoints sur temps scolaire / REV-DPA-Animateurs sur le temps périscolaire). Il faut se rappeler en revanche que c’est la personne qui déclenche le PPMS qui dirige la procédure jusqu’à la fin de l’alerte.
Enfin, concernant la fiche intrusion, celle-ci est à ajouter en qualité de 2è volet du PPMS.
Il ne s’agit pas d’un exercice à faire en plus mais d’un outil pour une réflexion commune entre les personnels de l’école pour anticiper autant que faire se peut une éventuelle intrusion.

Entrée en 6è

Le SNUipp FSU Paris a rappelé au Dasen les problèmes posés par la circulaire concernant la mise à jour des adresses pour l’entrée en 6è. Pour le Dasen, il s’agit de « lutter contre les fausses adresses » et pour cela « responsabiliser les directeurs sur la vérification des adresses ».
Le SNUipp a rappelé que ce n’était pas aux directeurs/trices d’école de pallier au manque de personnels administratifs qu’ils soient municipaux ou rectoraux. Par ailleurs il a pointé le problème de légalité posé par le fait de demander des justificatifs de domicile et en particulier un avis d’imposition. Le DASEN a indiqué être prêt à revoir le circuit de transmissions pour prendre en compte ces remarques.
Parce que les directeurs/trices d’école ne sont pas habilités à certifier tel ou tel document administratif, le SNUipp-FSU Paris propose aux collègues de se contenter d’enregistrer les modifications demandées par les familles sans se prononcer sur la régularité des documents fournis.

3è groupe de travail simplification des tâches : rapide relevé de conclusions

Les problèmes posés ont été groupés en trois parties. L’administration a répondu en partie seulement aux revendications du SNUipp-FSU Paris. Les bases

  • Bascule BE1D trop tardive à la rentrée => problème posé au niveau national ; La question est posée de pouvoir au moins faire des extraction des inscrits pour préparer la rentrée : étude technique à faire.
  • Conservation de l’historique de scolarisation dans BE1D pour éviter les registres => véto de la CNIL

Les outils

  • Nécessité de ne pas multiplier les enquêtes surtout quand les informations ont déjà été communiquées => pas de synthèse possible dans BE1D ; engagement d’une réflexion pour une base permettant de regrouper les infos statistiques (maintiens, ppre…)
  • Ergonomie du portail directeurs => un gros travail a été fait ; possibilité via le portail de signaler un manque, une erreur…
  • Doublement du quota de la messagerie académique => cela a été fait
  • Problème des SPAM => impossible d’avoir un code couleur pour les expéditeurs institutionnels car contraire à la loi handicap (accessibilité) ; les adresses en « ac-paris » sont publiques d’où le problème. Seul conseil : utiliser au maximum le cci lors de l’envoi de mails !

Clarification de la communication

  • Revoir le circuit interne de la diffusion pour éviter les doublons, triplons… Pour voir bien identifier les expéditeurs => travail en cours à l’académie
  • Idem pour les enquêtes
  • Accord pour que les convocations aux stages ne passent plus par les directeurs/trices mais soient envoyés aux intéressés. Par contre, le SNUipp a demandé qu’un récapitulatif soit envoyép dès les résultats de la CAPD aux directeurs/trices d’école pour information.

Divers

  • Le livret d’accueil des stagiaires est en cours de finalisation ( !)
  • Une réunion est prévue début janvier avec la ville sur la question des règles communes

    Pour le SNUipp-FSU Paris, même si certains points sont notables, il reste encore trop de déclarations d’intention. Nous continuerons donc à intervenir tant au niveau local que national pour que la simplification des tâches ne reste pas un énième slogan ministériel.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0