Accueil du site > A la une > L’(im)préparation de la rentrée 2020 Compte rendu du groupe de travail du 2 juillet 2020

L’(im)préparation de la rentrée 2020 Compte rendu du groupe de travail du 2 juillet 2020

publié le 3 juillet 2020

g

Depuis des mois, le SNUipp-FSU Paris demande à l’Académie que des discussions soient ouvertes sur la rentrée de septembre. Jeudi 2 juillet, un groupe de travail s’est donc tenu avec la direction de l’Académie et les organisations syndicales.

La direction de l’Académie a introduit la réunion en indiquant qu’aucun plan n’était pour l’instant arrêté au niveau national, que la circulaire de rentrée allait paraître bientôt et que des précisions pourraient arriver la semaine prochaine.

Les personnels sont fatigué-es par ces changements incessants, fatigué-es d’apprendre dans les médias les nouvelles en même temps que les usager-es, fatigué-es du manque de considération de leur hiérarchie pour qui visiblement le seul rôle des enseignant-es est de mettre –immédiatement !- en musique les décisions gouvernementales.

Nous avons déjà dû faire face à différentes phases de réouverture des écoles, dans la précipitation à chaque fois. Quand le Ministère et l’Académie apprendront-ils de leurs erreurs ?

L’Académie a réaffirmé que cette épidémie poussait le Gouvernement et le Ministère à arbitrer dans l’urgence. Bien sûr nous avons vécu et vivons toujours une situation exceptionnelle. Le virus n’est pas le seul responsable, la gestion de cette crise à l’échelle gouvernementale, ministérielle comme académique, s’apparente à de la maltraitance institutionnelle. Et si ce n’était pas suffisant, la crise sanitaire actuelle sert de prétexte à l’accélération de la casse de l’École publique !

Quels scénarios pour septembre ?

En fonction de l’avis du Conseil scientifique qui sera rendu en juillet, plusieurs scénarios sont envisageables :
- une rentrée ordinaire avec un protocole allégé,
- une rentrée avec le protocole actuel qui préconise notamment la distanciation physique.

Si l’épidémie venait à reprendre, des confinements localisés pourraient être immédiatement mis en place.

Aucune précision n’est pour l’instant apportée sur la situation des personnels vulnérables.

La FSU a par ailleurs rappelé au Rectorat son obligation d’assurer la sécurité des personnels en mettant aussi à disposition du matériel de protection, des tests…

Et la pédagogie ?

Des évaluations standardisées sont prévues pour les "classes charnières" : CP / CE1 / 6ème / 2nde / entrée en CAP. Le SNUipp-FSU Paris rappelle son opposition aux évaluations nationales. Cette année, elle ne seront pas plus utiles aux enseignant-es ou aux élèves. L’école s’est arrêtée à la mi-mars et ce sont les professeur-es des écoles, expert-es de leur métier qui seront le plus à même de savoir où en sont leurs élèves.

Il n’y a pour l’instant aucune piste sur l’allègement des programmes mais des propositions de "priorisation" pour le premier trimestre -niveau par niveau- seraient en cours d’écriture.
Le SNUipp-FSU Paris sera vigilant à ce que ces propositions ne se transforment pas en injonctions !

En ce qui concerne le maintien du lien scolaire à distance avec les élèves, un plan de continuité pédagogique serait à l’étude avec une liste de ressources par niveau, mais aucune formation n’est prévue pour les enseignant-es. En septembre 2020, on ne sera pas plus "prêt-es" qu’en mars !

Qui fera classe en septembre ?

Le SNUipp-FSU a revendiqué des moyens pour faire réussir tous-tes les élèves à l’école primaire. Ces moyens nécessaires, ce sont d’abord des moyens humains, des postes d’enseignant-es assurés par des fonctionnaires.
Pour nous, rien d’étonnant à ce que cette vision ne soit pas partagée par l’Académie, puisque qu’elle ne prévoit aucun poste supplémentaire pour la rentrée dans le premier degré.
Selon elle, tous-tes les citoyen-nes seront mobilisé-es au service des élèves : services civiques, AED, partenaires… Le flou demeure sur les intervenant-es mais aussi sur les modalités d’intervention, le temps scolaire ou périscolaire, le lieu...

Si le Ministre venait à débloquer des postes pour la rentrée, comme le demandent le SNUipp et la FSU au niveau académique et national, les lauréat-es de la liste complémentaire pourraient être appelé-es.
Si l’appel à la liste complémentaire est une bonne solution, le SNUipp-FSU rappelle son opposition au recrutement de contractuel-les.

2S2C : vers la fin de l’école commune ?

Le Ministère a indiqué qu’il n’y avait aucune velléité d’envahir le temps scolaire avec les 2S2C mais qu’il s’agissait de les utiliser dans le cadre de la "complémentarité des temps de l’enfant".

Le SNUipp-FSU Paris n’est pas dupe de ces bonnes intentions, il s’agit bien de libéraliser et territorialiser l’École un plus chaque jour et de recentrer le temps Éducation nationale sur les "fondamentaux" chers au Ministre.

Le SNUipp-FSU Paris n’a pas obtenu de réponse sur l’application concrète de ces 2S2C à Paris : la convention signée en cette fin d’année vaudra-t-elle encore pour l’an prochain ? L’Académie a reconnu que la mise en place des 2S2C à Paris avait été trop rapide et pas assez expliquée.

Le SNUipp-FSU continuera de prendre toute sa place dans les discussions pour porter la voix et l’intérêt des personnels afin d’assurer des conditions d’enseignement décentes et des conditions d’apprentissage réellement émancipatrices pour les élèves !


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0