Accueil du site > PES - T1 - T2 > Conseil de l’INSPE > Conseil de l’INSPE du 25 mai 2022 

Conseil de l’INSPE du 25 mai 2022

publié le 24 mai 2022

g

Étaient présent-es pour les représentant-es de l’INSPE : Alain Frugière, Frédéric Bouvier, Jean-Marie Le Gall, Nicolas Jury, Michèle Artigue, Anne-Sophie Molinié.
Étaient présent-es pour les représentant-es des personnels et usager-ers : Valérie Rousseau, Gilles Faivre, Matthieu Verrier, Solveig Langlen, Choukri Ouerghi, Julie Gardett, Zélie Lebrun, Fabienne Viktorovitch, Enzo Dalby.


Élections : une réelle atteinte démocratique à dénoncer
Mercredi 25 mai 2022 a eu lieu le premier Conseil de l’INSPE de l’année. Les étudiant-es ont élu à la majorité 4 représentant-es de la FSU pour occuper les 4 sièges au Conseil et porter la voix des étudiant-es. La FSU est la Fédération Syndicale Unitaire qui regroupe 22 syndicats de la Fonction publique, parmi eux à l’INSPE : le SNUipp-FSU pour le 1er degré, le SNES-FSU pour le 2nd degré et le SNEP-FSU pour les professeur-es de sport. Le SNUipp-FSU Paris rappelle son indignation face au traitement de ces élections : l’annonce plus que tardive sans consultation des syndicats au préalable (annulation des élections en octobre 2020, puis élections en mars 2022 au lieu d’octobre 2021) et la mise en place d’un vote uniquement électronique et très chronophage (suppression des bureaux de vote à Molitor et Batignolles). Les conséquences sur la vie démocratique à l’INSPE ont été sans appel : seulement 13 votant-es en 2022 (dont 10 pour la FSU) contre 316 aux élections de 2019…
La FSU rappelle son attachement à la représentation des professeur-es stagiaires et étudiant-es au sein de l’INSPE et demande à ce que la Sorbonne organise cette représentation dans les meilleures conditions.

Risques psychosociaux : à quand la prise en compte de la santé des étudiant-es et des stagiaires ?
La FSU a insisté sur la souffrance au travail des M2 Alternant-es et des PES : mépris des enseignant-es, salaire gelé, contrat précaire (M2 Alternant-es), sentiment de solitude professionnelle... La FSU rappelle que tout employeur doit veiller à la santé de ses agent-es. La FSU déplore qu’un seul psychologue du travail soit disponible au Rectorat pour l’ensemble des 8 000 enseignant-es de l’Académie (Sacha Lobermann - ce.medecineprevention@ac-paris.fr).
La FSU demande à ce qu’une information large de l’existence d’un service de médecine de prévention par la Sorbonne soit fait à des étudiant-es et stagiaires afin qu’ils-elles s’en saisissent. La santé mentale et physique des étudiant-es et stagiaires ne doit pas être tributaire de choix économiques.
La FSU a insisté sur l’attention particulière que doit porter l’INSPE sur les étudiant-es en M1 qui travaillent en parallèle de leurs études. La FSU rappelle d’ailleurs son opposition face au système qui oblige les étudiant-es précaires à travailler en plus de leurs études.
La FSU rappelle que l’année de stage est une année dense et difficile et les visites s’avèrent parfois un moment professionnel difficile à vivre pour les stagiaires. Le tutorat (par les visites de classe) est aussi un exercice difficile pour les formateur-rices, et la FSU est aussi aux côtés de ces dernier-es qui doivent bénéficier du temps nécessaire pour accompagner au mieux les stagiaires.

Réponse de l’INSPE : A cause problèmes d’effectifs récurrents, il n’y aura pas de médecin délégué sur les sites de l’INSPE, selon les représentant-es du SUMPPS (Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé). Les étudiant-es de l’INSPE peuvent prendre rendez-vous à l’école de médecine en ligne (https://santetudiant.com) ou par téléphone au 01 44 27 89 00. Les élu-es FSU afficheront eux-mêmes le contact sur les deux sites de l’INSPE. Le président de l’INSPE a rappelé son attachement au statut des M1 ayant un travail à côté, n’hésitez pas à contacter l’administration pour que l’INSPE prenne au mieux en compte votre situation.

Emploi du temps : distribution à anticiper
La FSU a demandé à communiquer les emplois du temps par période et pour chaque groupe en fin de période pour la période suivante afin que les étudiant-es, notamment celleux qui travaillent, puissent s’organiser. Une attention particulière a été porté pour les M2 non PES pour que leurs cours ne tombent pas juste avant le concours.

Réponse de l’INSPE : Les emplois du temps seront disponibles sur l’ENT à la rentrée pour le M1, puisqu’il s’agissait cette année d’une nouvelle maquette. L’INSPE reconnaît la lourdeur du travail pesant sur les M2 non lauréat-es. Normalement il ne devrait pas y avoir de soutenance pendant les heures de cours. Le déséquilibre entre un début d’année chargé et une fin d’année plus légère est dû à un accompagnement plus dense au semestre d’automne et un temps nécessaire à dédier aux soutenances en mai-juin. Pour les étudiant-es passant le concours, la fin du semestre de printemps concentre la préparation des oraux. La FSU ne se satisfait pas de cette réponse et exige une répartition plus équitable et anticipée de l’emploi du temps à l’année.

Fonctionnement de l’INSPE suite aux réformes délétères d’entrée dans le métier
La FSU a pointé le manque d’information des formateur-rices sur la réforme Blanquer (décalage du concours en M2, création des alternant-es, etc.) et ce qu’elle implique pour les étudiant-es. Les formateur-rices ont du mal à informer les étudiant-es sur ce qui les attend l’année prochaine. La FSU s’est encore opposée à cette réforme néfaste pour toute la profession et l’entrée dans le métier, elle revendique un recrutement en fin de L3 et deux ans de formation au métier en tant que fonctionnaires.

Réponse de l’INSPE : Cette année était une phase d’harmonisation, l’INSPE assure que chacun-e est écouté-e. Ainsi, l’évaluation par compétence se met en place et les enseignant-es se la sont appropriée. La grille de compétences est sur le site de l’INSPE mais l’information n’est pas remontée aux étudiant-es pour qui le système est resté opaque. L’INSPE insiste sur le fait que cette année était une année de transition et assure de sa volonté de transparence. Vous pouvez consulter l’infographie du SNUipp-FSU sur la réforme dans cet article.

Numérique : demande d’une formation aux différents outils
La FSU suggère à l’INSPE de proposer dès la pré-rentrée une formation spécifique aux outils numériques professionnels que les stagiaires sont vite amenés à utiliser en classe ou pour leurs carrières (ENT, Pronote, Arena, I-Prof…).
La FSU rappelle son attachement à une formation de qualité en présentiel sans privilégier le numérique. Pour autant, la FSU demande à ce tous-tes les étudiant-es aient accès à toutes les options des cours proposés afin de compléter leur formation s’il-elles le souhaitent.
La FSU a demandé à ce que les étudiant-es aient accès instantanément à leurs notes pour avoir une meilleure visibilité sur leur année universitaire. Comme annoncé en début d’année, la FSU demande à ce que des temps spécifiques pour les Ambassadeur-rices du numérique soient intégrés dans l’emploi du temps de la formation comme annoncé en début d’année.

Réponse de l’INSPE : une réunion a eu lieu lundi 30 mai sur le numérique. L’INSPE a prévu de former les stagiaires aux outils professionnels. Le Tronc Commun de Formation est déjà accessible à tous-tes et sans clé d’inscription. Pour les Ambassadeur-rices du numérique, une attestation de participation a été co-signée par l’INSPE et le Rectorat. Normalement les webinaires et tutorats sont sensés être intégrés dans la formation (ce n’est pas un cours supplémentaire), ce point sera discuté prochainement.

Stage et Tutorat
La FSU a rappelé ses mandats sur la formation initiale : recrutement sur concours en fin de L3 puis deux ans de formation avec un 1/3 temps maximum de stage en responsabilité, en tant que fonctionnaire stagiaire payé-e à temps plein avec l’obtention d’un master.
La FSU a rappelé son attachement aux stages d’observation dans tous les cycles car les PES sont amenés-e en T1 à être brigades ou TRS et donc à enseigner rapidement dans tous les niveaux.
La FSU propose un système de tutorat (parrainage/marrainage) pour les PES auprès de T1 volontaires afin de mieux amorcer l’année et d’être accompagné-e sans avoir l’impression d’être seulement évalué-e.

Réponse de l’INSPE : Favorable à la proposition de tutorat entre T1 et PES. L’INSPE propose aussi le développement d’un club Alumni (groupe d’ancien-nes élèves) ou d’un BDE. Une réunion sera prévue à cet effet.

Restauration : une nouvelle cantine en septembre ?
La FSU a déploré la fermeture de la cantine de Batignolles depuis le mois de février 2022.

Réponse de l’INSPE : Il y a eu un problème de personnel et une fermeture administrative à Batignolles (pour des raisons d’hygiène a priori). Pour l’instant un système de liaison froide est mis en place entre Molitor et Batignolles, un système de liaison chaude va arriver. À partir de septembre l’INSPE souhaite développer une offre locale et axée développement durable, elle est ouverte à toute suggestion de la part des étudiant-es.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0