Accueil du site > Nos dossiers > Rythmes scolaires > Rythmes scolaires Revenir enfin sur la réforme !

Au sommaire




Rythmes scolaires Revenir enfin sur la réforme !

publié le 19 mai 2017

g

Le programme présidentiel n’accordait pas une place prépondérante à l’école. Cela dit, parmi les promesses de campagne, la possibilité pour les communes de cesser d’appliquer la réforme des rythmes scolaires est une des mesures phares.

Un renforcement inacceptable de la territorialisation de l’école

La réforme des rythmes scolaires a dégradé les conditions de travail, dégradé les conditions d’apprentissage des élèves et plus globalement désorganisé le fonctionnement des écoles. Cette réforme a également renforcé le pouvoir des municipalités sur l’école primaire.
Les annonces de campagne du Président vont encore accentuer la territorialisation de l’école. Actuellement Les communes décident de facto des horaires scolaires, puisqu’elles décident de la manière dont elles appliquent la réforme. Le Président compte aller encore plus loin puisqu’il souhaite transmettre aux mairies le pouvoir d’appliquer ou non la réforme. Il est clair que cette promesse n’a pas été faite pour répondre aux revendications des enseignant-es, mais bien pour répondre aux demandes d’un certain nombre de communes.
Laisser le choix aux communes de poursuivre ou non dans cette voie va accentuer les inégalités territoriales déjà existantes.

Pour la remise à plat de la réforme et sa réécriture

Le SNUipp-FSU continue d’exiger la remise à plat de la réforme, la concertation avec les acteurs de terrain que sont les enseignant-es et le retour à un cadrage national comme avant 2008 avec des possibilités de dérogations départementales. Notre syndicat a d’ores et déjà écrit au nouveau ministre pour réaffirmer nos revendications.

La Mairie de Paris sourde aux revendications des écoles

La Mairie de Paris a déjà fait savoir dans la presse qu’elle n’arrêterait pas d’appliquer la réforme. L’an passé, elle était restée sourde aux revendications des personnels exprimées dans la grande enquête du SNUipp-FSU (résultats toujours consultables en ligne : http://75.snuipp.fr/IMG/pdf/Resultats-enquete.pdf). Nos collègues dénonçaient l’application parisienne de la réforme qui avait notamment pour conséquence la perte du rôle central du temps scolaire au sein de l’école et de la journée des élèves, leur fatigue et l’irrégularité des horaires.

Le SNUipp-FSU Paris abordera une nouvelle fois les conséquences de la réforme au sein des écoles parisiennes lors d’une audience le 23 mai.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0