Accueil du site > Jeunes enseignants > Actualité et généralités > Rentrée chaotique des stagiaires le SNUipp-FSU interpelle l’académie et l’ESPE

Rentrée chaotique des stagiaires le SNUipp-FSU interpelle l’académie et l’ESPE

publié le 10 septembre 2015

g

Le 1er juillet dernier, le SNUipp-FSU a publié les résultats d’une enquête nationale sur la perception qu’ont eue les stagiaires de leur année de formation. Ces résultats validaient malheureusement l’analyse que porte le SNUipp-FSU Paris : stagiaires débordés et stressés, considérant qu’ils ne sont pas assez préparés à affronter le quotidien de la classe, formation peu professionnalisante voire infantilisante sous certains aspects… Lors du conseil de formation du 2 juillet, le SNUipp-FSU a réaffirmé qu’il n’était pas possible de continuer ainsi tant dans l’intérêt de nos jeunes collègues que des élèves. Si des avancées ont pu être mises à notre crédit (création de groupe de tutorat mixte ESPE/académie, prise en charge des étudiants de Master 1 par les PEMF, tentative d’une meilleure régulation entre les différents intervenants au moment de l’évaluation des stagiaires…), elles restent insuffisantes et ne sont pas à la hauteur de l’ambition que nous portons pour la formation.

Même si les affectations des stagiaires se sont mieux déroulées que l’an passé, cette rentrée est loin de porter les améliorations promises quant à la situation de nos jeunes collègues. Au contraire, dix jours après la rentrée, les stagiaires ne connaissent toujours pas leurs tuteurs. Ils se retrouvent donc seuls face à leurs questionnements voire à leurs difficultés au moment de leur prise de poste. Les équipes des écoles se retrouvent à accompagner ces collègues sans les outils et informations promis par l’académie comme le livret d’accueil des stagiaires destiné aux directeurs/trices d’école. Le calendrier de leurs modalités d’exercice (stages d’observation, immersion au sein des écoles…) ne cesse de changer, ce qui laisse les stagiaires et les maîtres formateurs dans le flou le plus complet. Si l’on s’en tient au calendrier initial, les IMF devraient accueillir dans leurs classes en même temps les étudiants de M1, les stagiaires la même semaine…

Il n’est pas possible que cette situation chaotique perdure. Le SNUipp-FSU a donc interpellé l’ESPE et l’académie afin que chacun prennent l’ensemble des mesures nécessaires pour que les stagiaires puissent débuter cette année le plus sereinement possible. Plus globalement, le SNUipp-FSU revendique une entrée dans le métier plus progressive avec un exercice en classe limité à un tiers du temps de service et ce au sein d’une formation repensée.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0