Accueil du site > A la une > Rencontre avec le Dasen Audience du 1er décembre 2017

Rencontre avec le Dasen Audience du 1er décembre 2017

publié le 14 décembre 2017

g

Le SNUipp-FSU avait demandé une audience au Dasen afin d’aborder un certain nombre de sujets. Nous avons donc été reçu lon- guement par M. Destrés le 1er décembre en présence de M. Deschamps, son adjoint.

Equipement informatique des écoles : stop aux inégalités !

Après avoir été reçu par l’IEN en charge du numérique, le SNUipp-FSU a souhaité aborder la question de l’équipement informatique des écoles avec le Dasen et réaffirmer la nécessité de faire évoluer l’équipement socle des écoles. Notre syn- dicat a aussi dénoncé la fracture numé- rique qui s’installe entre les différents ter- ritoires parisiens. Le budget participatif devient presque la seule voie d’équipe- ment numérique des écoles : cela dépend donc des projets déposés ici ou là par les parents d’élèves, les mairies d’arrondissement...

En réponse, le Dasen a indiqué que l’aca- démie avait quasiment terminé la rédac- tion d’un livre blanc avec des préconisa- tions sur le matériel nécessaire. Un point sur les différences d’équipement entre les écoles est également en cours de finalisa- tion. Une discussion se met donc en place avec la Ville de Paris qui finance ce maté- riel. Le SNUipp-FSU continuera d’intervenir sur cette problématique et va reprendre contact avec la Ville.

De trop nombreux postes ASH vacants

Depuis la rentrée, le SNUipp-FSU demande au rectorat un point sur les postes vacants en ASH (Rased, établisse- ments spécialisés, compléments de temps partiels...). Il a fallu attendre la semaine passée pour avoir une première ébauche de listes... Une nouvelle liste sera adres- sée au syndicat rapidement. Il est inquié- tant que l’Académie ne soit pas en capa- cité de savoir où en sont les postes d’en- seignant-es en ASH. Des situations sont connues depuis le 1er septembre, situa- tions pour lesquelles le SNUipp-FSU intervient depuis la rentrée. Il n’est pas normal que rien n’ait été fait depuis pour pourvoir ces postes. Le Dasen a indiqué qu’il ne se satisfaisait pas de la situation actuelle et que cela changera l’an prochain. Par ailleurs, fautes d’enseignant-es titulaires disponi- bles, des contractuel-les ont été embau- ché-es, d’autres le seront bientôt et les compléments de temps partiels en établis- sements spécialisés ne seront pas assurés. L’Académie a précisé que les remplace- ments seront difficilement assurés. Pour le SNUipp-FSU, l’ASH est une vraie priorité et non pas seulement un slo- gan ! Il est clair que le Ministère ne met pas les moyens budgétaires en face des ambitions affichées.

Dysfonctionnements de Gaïa et 18h d’animations pédagogiques

Une nouvelle fois, le SNUipp-FSU dénonce les conditions dans lesquelles les 18h d’animation pédagogique sont orga- nisées. La complexité de la démarche et les difficultés de connexion ne sont pas acceptables. Tant d’heures perdues... Il n’est pas possible que les enseignant-es s’inscrivent à des formations dont les dates, les contenus et modalités d’organi- sation ne sont pas connues. Il n’est pas question que cela se reproduise l’an pro- chain. Concernant cette année, au regard de ces gros dysfonctionnements, il n’est pas question non plus que la hiérarchie rappelle aux enseignant-es leur obligation de participer à 18h de formation lorsqu’ils annoncent ne pas pouvoir y participer. On ne peut être sourcilleux sur les obligations des autres lorsque l’on ne respecte pas les siennes !

L’Académie a indiqué que cette année était une année transitoire. Le SNUipp- FSU invite les enseignant-es qui rencon- treraient des problèmes avec leurs IEN à contacter les représentant-es du person- nel.

Missions et charge de travail des CPC : trop, c’est trop !

Le SNUipp-FSU a dénoncé les conditions de travail actuelles des CPC : charge de travail, glissement de leurs missions, introduction de Gaïa... Notre syndicat a indiqué que ses représentant-es intervien- draient de manière précise sur ce dossier lors du conseil de formation du 7 décem- bre. M Deschamps a indiqué qu’une lettre de mission était en cours de discussion. Le SNUipp-FSU a demandé à ce que les représentant-es du personnel y soient associés.

Nouveau règlement de service des gardien-nes et fonctionne- ment des écoles

Le SNUipp-FSU a attiré l’attention de l’Académie sur les conséquences du nou- veau règlement de service des gardien- nes sur le fonctionnement des écoles pari- siennes. Il était temps que les gardien-nes voient leurs droits respectés. Cela dit, le nouveau règlement de service posera des difficultés quant à l’organisation d’évène- ments en soirée ou le samedi matin (conseil d’école, fêtes diverses, remise de livrets...) si la Ville ne prévoit pas un bud- get suffisant pour organiser la présence de personnels à la loge. De même, la ques- tion des horaires de présence des ASEM à la loge peut poser des problèmes. Le SNUipp-FSU va prendre contact avec la Ville pour clarifier la situation et porter les demandes des écoles.

Communications rectorat/ensei- gnant-es : à quand une améliora- tion ?

Même si des avancées ont pu être actées suite aux différents groupes de travail de l’an passé sur l’organisation du mouve- ment notamment, le SNUipp-FSU a rap- pelé à l’Académie qu’il est indispensable de travailler sur la fluidité de la commu- nication entre les services du rectorat et les enseignant-es.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0