Accueil du site > A la une > Droits et libertés > RESF : une rentrée vigilante ! 

RESF : une rentrée vigilante !

publié le 4 septembre 2014

g

Depuis sa création en 2004 le Réseau Éducation Sans Frontières qui regroupe plus de 110 associations ou syndicats (dont le SNUipp et la FSU) mobilise parents, enseignants, citoyens et élus pour la défense des familles de sans papiers avec enfants scolarisés ou les jeunes majeur(e)s lycéen(ne)s sans papiers. En fonction des événements (arrestation, obligation de quitter le territoire, placement en rétention), des rassemblements, des parrainages, des signatures de pétitions ont lieu pour obliger la préfecture à lever les Obligations de quitter le territoire et délivrer des titres de séjour aux familles ou aux jeunes menacés d’expulsion.

Le Resf a ainsi obtenu la régularisation de familles ou jeunes majeurs, mais cela ne suffit pas. La circulaire Valls de novembre 2012 est si restrictive qu’un grand nombre de jeunes reste sur le carreau sans perspective d’avenir.

Aujourd’hui, une solution durable à la question des sans papiers en général et de celle des jeunes scolarisés en particulier reste une nécessité humaine, sociale et politique. Le gouvernement actuel tourne le dos aux aspirations que tant d’élus défendaient publiquement quand ils étaient dans l’opposition. Sa politique d’immigration et les réformes qui s’annoncent, sont, avant tout, guidées par une conception sécuritaire. Elles entérinent les régressions de l’époque Sarkozy, menacent le droit d’asile et la scolarisation des enfants.

Le Resf, en réunion nationale les 5 et 6 juillet, a appelé les enseignants, les personnels de l’éducation nationale et leurs syndicats, les parents d’élèves et leurs fédérations et encore plus les lycéens, les étudiants et leurs syndicats et toute la communauté éducative à s’engager pour la défense de leurs camarades sans papiers.

Pour cela, il appelle toutes ces organisations à se réunir dès la rentrée.

  • pour décider à l’automne d’initiatives nationales et locales, en lien avec les projets de loi Immigration et asile,
  • pour placer les lycéens et les familles sans papier d’hier et d’aujourd’hui sous leur protection.

La loi doit changer, la loi doit régulariser !


En cas d’inquiétude pour une famille, de soucis de scolarisation, rapprochez vous de la permanence de votre arrondissement http://www.educationsansfrontieres.... et contactez le SNUipp-FSU Paris.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0