Accueil du site > Jeunes enseignants > Master et concours > Master > Modalités de contrôle des connaissances en master 

Modalités de contrôle des connaissances en master

publié le 7 septembre 2011

g

L’IUFM justifie la vérification de l’assiduité par son besoin de démontrer l’efficacité de ses choix pédagogiques (petits groupes au lieu d’enseignements en amphis) auprès de l’université. L’IUFM indique que les absences ponctelles ne donneront pas lieu à des sanctions.

L’an dernier, le SNUipp-FSU a insisté sur le manque de transparence concernant l’évaluation, notamment concernant le contrôle continu ainsi que la pression que représente la question de l’assiduité dans ce cadre, en particulier pour les étudiants qui travaillent.

Nous avons insisté sur l’importance de codifier et clarifier les modalités de contrôle des connaissances : dates des évaluations en cours, partiels, examens, dossiers ou exposés, précisions entre oral et écrit. Le SNUipp a soulevé le problème des dates d’examens et de préparation du stage en responsabilité, qui tombaient à peu près en même temps. Cela a été modifié cette année.

L’IUFM a précisé qu’en cas d’échec au contrôle continu et à l’examen de fin de semestre, une deuxième session aurait lieu en fin d’année.

Surcharge de travail

Le SNUipp a rappelé à l’IUFM les remarques multiples des étudiants sur la surcharge de travail, en particulier de travail personnel ou en groupes. L’IUFM s’est déclaré favorable à ce que le travail personnel ou collectif ait lieu sur le temps de cours, pas en dehors.

Cette année, les conditions d’études devraient donc normalement être moins difficiles, même si nous devons rester vigilants.

Le calendrier de l’année et les emplois du temps par groupes sont disponibles sur http://www.paris.iufm.fr/spip.php?a...


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0