Accueil du site > Nos dossiers > Rythmes scolaires > Analyses du SNUipp-FSU > Calendrier scolaire 2013-2014, le ministre s’obstine !

Calendrier scolaire 2013-2014, le ministre s’obstine !

publié le 30 novembre 2012

g

Rejeté par le CSE, le calendrier scolaire 2013-2014 a pourtant été publié par le ministère de l’Éducation nationale. Un calendrier qui répond plus aux intérêts des professionnels du tourisme qu’au souci de mieux équilibrer l’année scolaire.

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE), réuni jeudi 22 novembre, a voté unanimement contre le projet de calendrier scolaire 2013-2014 proposé par le ministère de l’Éducation nationale. Le ministère a pourtant décidé de maintenir son application. Pourtant, un autre calendrier scolaire était possible. La première mouture présentée allait de fait vers une meilleure alternance, sept semaines de classe et deux semaines de congés. Dans cette première version, malgré le zonage, toutes les écoles avaient entre six et huit semaines de classe entre chaque période de vacances.

Manifestement, le ministère a préféré prêter une oreille bienveillante aux intérêts économiques des stations de ski en avançant les vacances de printemps. Au final, élèves et enseignants de la zone C (qui comprend Paris et sera la première zone en vacances de printemps) auront une dernière période de classe portée à dix semaines. L’« intérêt des enfants », pourtant brandi en étendard par le ministre quand il s’agit de réformer la semaine de classe, est soudain passé sous le manteau neigeux des professionnels du tourisme en ce qui concerne l’organisation de l’année. A l’évidence, la cohérence n’est pas au rendez-vous...
Cela ne fait que conforter le SNUipp-FSU dans son rejet du projet de réforme des rythmes scolaires, qui ne répond ni aux besoins des élèves, ni aux attentes des enseignants.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0