Accueil du site > Carrière > Promotions > Hors classe  Non aux injustices annoncées !

Hors classe  Non aux injustices annoncées !

publié le 28 juin 2018

g

Un accès à la hors classe pour tous-tes les professeur-es des écoles : c’est la promesse inscrite dans la déclinaison Éducation nationale du protocole d’accord PPCR, avec d’importantes avancées en termes de déroulement de carrière et de rémunérations. Pourtant, les opérations d’accès à cette hors classe sous leurs nouvelles modalités laissent plusieurs questions sensibles en suspens. Parmi celles-ci, on trouve notamment le nombre de promotions offertes, la situation spécifique des ex-instituteurs et l’avis rendu par la hiérarchie.
Sur tous ces sujets, le SNUipp-FSU est une nouvelle fois intervenu à l’occasion d’un Comité technique ministériel (CTM) réuni le 15 juin 2018 et le SNUipp-FSU Paris intervient au niveau académique.

Des injustices avérées au niveau académique

Les collègues peuvent consulter l’avis émis dans le cadre de la promotion à la hors classe sur Iprof depuis hier et la colère d’un certain nombre d’entre eux est grande ! Et à juste titre ! Dans certains cas, les rapports d’inspection et la note passés n’ont absolument pas été pris en compte. Pour le SNUipp-FSU, les collègues concerné-es doivent pouvoir effectuer un recours comme c’est prévu par les textes.

Cela n’est pas la seule injustice dans la procédure actée par le Ministère. La plus grande concerne les ancien-nes instituteurs-trices : en cas d’égalité de barème, ce n’est pas l’ancienneté générale qui est prise en compte pour départager les collègues, mais l’ancienneté dans le corps des professeur-es des écoles... Cela n’est pas acceptable, le SNUipp-FSU s’est adressé au Dasen pour que l’académie acte un changement de règle pour l’académie.

Consulter la lettre du SNUipp-FSU Paris au DASEN.

Modèle de recours pour contester l’avis de l’IEN.

Des interventions du SNUipp-FSU au niveau ministériel

Le SNUipp-FSU national s’adresse en parallèle au Ministère pour l’augmentation du quota de promu-es et exige que l’avis rendu cette année ne suive pas les enseignant-es tout au long de leur carrière, mais soient révisable tous les ans. Si le vœu a « retenu l’attention » du Ministère, celui-ci ne précise pas quelles dispositions il pourrait prendre pour répondre aux demandes affichées par les syndicats. Il se contente de proposer un bilan de la campagne 2018 d’accès à la hors classe en septembre, pour examiner quels ajustements seraient nécessaires. Ce qui ne présume pas d’un retour en arrière sur les décisions prises aujourd’hui dans les départements en matière de promotion.
L’ensemble des organisations syndicales, et tout particulièrement le SNUipp, lui ont fait connaitre les dégâts causés par ces décisions sur l’estime professionnelle, tout spécialement s’agissant des « ex-instits » qui ne se voient pas pénalisés par une quelconque absence de mérite, mais bien par une trop faible ancienneté dans le grade des PE.

Il n’est pas question que le gouvernement actuel trahisse une nouvelle fois les engagements pris par l’Etat lors du dernier quinquennat ! Le SNUipp-FSU n’entend pas en rester là et continuera d’œuvrer pour faire valoir les droits des personnels et veiller au respect des engagements du gouvernement.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0