Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > GT et CAPD  Du 12 octobre 2017

GT et CAPD Du 12 octobre 2017

publié le 12 octobre 2017

g

Animation pédagogiques, sorties scolaires…, Réforme de l’avancement et de l’évaluation, Stages de formation continue, stage d’initiative nationale ASH

Stages de formation continue

Le SNUipp-FSU a réaffirmé que la formation professionnelle continue est un des leviers fondamentaux de la transformation de l’école que le SNUipp-FSU revendique. C’est également un droit pour les personnels, droit que le Ministre ne respecte pas. Le SNUipp-FSU revendique donc une augmentation du nombre de postes de brigade de remplacement « stages formation continue » et une révision en profondeur du contenu des stages de formation professionnelle.

Cette année, les collègues seront avertis de l’attribution ou non de stage sur le serveur Gaïa à partir du lundi 12 octobre. En revanche les convocations seront de nouveau transmises sur les boîtes écoles. L’académie a expliqué que le serveur national Gaïa est configuré pour le 2nd degré, il est impossible techniquement d’envoyer les convocations aux collègues sur leur boîte académique. Une demande de reconfiguration a été faite auprès du ministère. En attendant le SNUipp-FSU a obtenu que les collègues reçoivent un message sur leur boîte académique les invitant à consulter le serveur Gaïa.

Certains stages ont été, comme tous les ans, annulés faute de candidats. Toutes les demandes de stages hors temps scolaire ont été acceptées. Certains ont été également annulés faute de candidats.

Le SNUipp-FSU invite les collègues concernés à contacter le syndicat pour connaître leurs résultats personnels.

Stages d’initiative nationale ASH

149 enseignant-es se sont porté-es candidat-es contre 68 l’an passé et 57 l’année d’avant. Comme tous les ans, les stages en province n’ont pas été retenus et l’administration a contacté les candidats à ces stages pour leur en proposer un autre de même nature en région parisienne.
Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, l’Inspecteur d’académie a reconnu que la circulaire était parue trop tard. Cela ne sera pas le cas l’an prochain.

Au départ, l’académie avait prévu de ne faire partir quasiment que des collègues qui n’avait pas besoin d’être remplacé, toutes les candidatures des enseignant-es devant classe étaient rejetées. L’IA a indiqué que le ministère ne transmettait pas les dates de stage à l’avance, ce qui posait des problèmes du point de vue du remplacement des personnels. Cela dit, suite à l’intervention du SNUipp-FSU et d’autres syndicats, l’académie a accepté de faire partir 10 collègues devant classe en stage. Évidemment, c’est largement insuffisant ! Le SNUipp-FSU a une nouvelle fois dénoncé le fossé entre la prétendue priorité au handicap claironné par le Ministre comme par ses prédécesseurs et le peu d’accompagnement, d’aide et de formation pour les collègues qui œuvrent tous les jours en faveur de l’inclusion. Le SNUipp-FSU a donc proposé le vote d’un voeu dénonçant le manque de départs en stages ministériels ASH pour les enseignant-es devant classe. Ce voeu a été voté par l’ensemble des représentant-es du personnel.

Le stage numéro 6003 « Enseigner à des élèves présentant des troubles liés au spectre autistique » a été annulé.

Barème : (A + 36) – le nombre de semaines de stages effectuées depuis le début de la carrière (décomptées en jour). A = l’AGS est arrêtée au 1er septembre de l’année scolaire où se déroulent les stages.

En cas d’égalité de barème, les candidats sont départagés selon l’ordre décroissant d’âge. Un candidat ne peut être retenu qu’à un seul module de formation d’initiative nationale.
Procédure : l’académie propose les candidatures des enseignants parisiens au Ministère qui arrêtera les enseignants retenus après la CAPN. Tous les enseignants retenus par l’académie ne le seront donc pas forcément par le Ministère.

Les enseignant-es concerné-es peuvent contacter le SNUipp-FSU pour connaître leurs résultats personnels.

Animations pédagogiques

Le SNUipp-FSU a tenu à intervenir en début de CAPD sur les animations pédagogiques. Le rectorat a changé la procédure d’inscription pour les 18h animations pédagogiques, il faut dorénavant s’inscrire sur Gaïa. Si certaines circonscriptions ont expliqué la procédure, d’autres ont laissé les enseignant-es se débrouiller avec cette procédure très complexe. Perte de temps et d’énergie assurée… Le SNUipp-FSU a donc demandé que la procédure soit simplifiée et que tous les collègues soient accompagné-es dans ces inscriptions. En réponse, l’Inspecteur d’académie a répondu que Gaïa est un module national. Par ailleurs, selon l’académie, les circonscriptions ont accompagné les collègues.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU continue de demander une harmonisation académique des pratiques et la reconnaissance de la liberté des enseignant-es dans le choix des animations pédagogiques. De plus en plus de circonscriptions restreignent les choix possibles pour les enseignant-es et multiplient les animations obligatoires. Notre syndicat réinterviendra en CAPD sur ce point. Le SNUipp-FSU rappelle d’ailleurs que les 9h de participation à des réunions d’information syndicale peuvent être décomptées de n’importe laquelle des animations.
En réponse, l’académie a indiqué que le Ministère avait demandé à chaque académie l’organisation de 9h de formation en mathématiques. L’académie n’impose que 6h dont 3h en présentiel. Pour le reste, l’Inspecteur d’académie a indiqué qu’il devait y avoir un nouveau débat sur la part d’obligation au sein des 18h.

Sorties scolaires : le flou demeure

Suite à la dernière circulaire académique sur les sorties scolaires, le SNUipp-FSU est intervenu en CAPD pour indiquer que le flou demeurait puisqu’à la lecture de la circulaire, il semblait toujours impossible d’organiser des activités dans des parcs. Le Dasen a indiqué qu’une nouvelle note va paraitre pour essayer de clarifier les choses.

Psychologues scolaires

Le SNUipp-FSU est intervenu fortement hier en CAPD au regard de la mise en place chaotique du nouveau corps des psychologues scolaires, du manque d’information du rectorat envers les personnels concerné-es et du retard inacceptable de paiement des indemnités.
Les réponses sont indiquées ci-dessous. N’hésitez pas à contacter le syndicat si vous avez des questions.

Qui est le nouvel interlocuteur des psychologues scolaires au niveau des services concernant leur gestion administrative ?
La gestion des psychologues scolaires dépend du choix d’option des agents :

- en cas d’intégration direct : les personnels ne sont plus professeurs des écoles et leur gestion est intégralement du ressort de la DPE5.

- En cas de détachement : les actes de gestion courante sont du ressort de la DPE5. Par contre, les actes modifiant la position des agents comme la disponibilité doivent parvenir à la DE3, c’est à dire les gestionnaires habituels

Quand vont-ils avoir accès à Iprof ?
Selon le rectorat, tous les collègues ont accès à Iprof depuis mi-septembre.

Quand ces collègues vont-ils recevoir les indemnités auxquelles ils ont droit comme l’ISAE ?
Les indemnités seront payées sur la paye de novembre. Concernant les indemnités REP et REP+, le nouveau formulaire est en cours d’élaboration.

A qui doivent-il adresser leurs demandes d’autorisations d’absence ?
Après avis de l’IEN, les demandes d’absence sont traitées par la DPE1.

Quand les psychologues ayant accueilli un stagiaire l’an passé vont-ils recevoir les indemnités afférentes ?
A priori, cela sera fait sur la paie de novembre.

Le SNUipp-FSU et le Snes-FSU appellent à signer une pétition nationale pour obtenir le respect des engagements ministériels, nous vous invitons à la signer si ce n’est pas encore fait et à la relayer : http://petitions.snes.edu/index.php?petition=36

Réforme de l’évaluation et de l’avancement

Un groupe de travail académique s’est tenu le 12 octobre sur l’application de la réforme de l’évaluation professionnelle et de l’avancement au sein de l’académie. Ce groupe de travail fait suite à celui du mois de juin, le compte-rendu de ce groupe de travail est toujours en ligne.

Un cadrage académique indispensable L’académie a présenté un certain nombre de documents académiques cadrant les opérations d’évaluation professionnelle. Le SNUipp-FSU acte positivement cette volonté d’harmonisation qui était demandée par notre syndicat. Par ailleurs, nous avons rappelé que cette réforme devait marquer un changement de paradigme concernant l’évaluation professionnelle des enseignant-es : les contrôles tatillons et les inspections infantilisantes ne doivent plus avoir lieu. Une circulaire académique va paraître.

Le flou demeure encore Si les questions sur les rendez-vous de carrière (leurs modalités, leurs contenus, leurs moments) ont trouvé des réponses, de nombreuses questions restent sans réponse, l’académie est dans l’attente de la décision du Ministère. Par exemple, nous ne savons toujours pas quel barème va être pris en compte pour les opérations de promotions au 7ème et au 9ème échelon et à la hors-classe. La brochure du SNUipp-FSU est toujours en ligne : http://75.snuipp.fr/IMG/pdf/Brochur... N’hésitez pas à contacter le syndicat si vous avez des questions.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0