Accueil du site > A la une > Évaluations nationales CP Le Père Fouettard est de retour !

Évaluations nationales CP Le Père Fouettard est de retour !

publié le 14 mars 2019

g

Les évaluations nationales et leurs modalités de suivi sont dénoncées depuis des mois par une majorité d’enseignant-es : exercices absurdes, temps de passation inadaptés, modalités et temps de saisie hallucinants… Malgré cela, le Ministre est déterminé à assujettir les enseignant-es à un rôle d’executant-es obéissant-es. Devant le refus des collègues d’endosser ce rôle, le Ministre passe donc aux sanctions disciplinaires.

Nous n’étions pas dupes du ton mielleux de notre Ministre mettant en avant son projet d’école dite de la confiance. Les sanctions disciplinaires récemment annoncées contre les collègues qui ne feraient pas passer les évaluations CP de mi-année ou ne saisiraient pas les résultats dans l’application dédiée sont un fait inédit.

En début de semaine, le Ministère rendait publique une note aux Recteurs-trices indiquant que les enseignant-es mobilisé-es contre les évaluations nationales seraient en faute professionnelle et passibles de sanctions disciplinaires.

Suite à la parution de cette note, le SNUipp-FSU Paris a interpellé le Dasen qui s’était engagé à de nombreuses reprises à ne pas sanctionner les enseignant-es appliquant la consigne intersyndicale. Le Dasen rompt son engagement et sa promesse pour suivre les ordres de son ministre. L’Académie annonce que les IEN vont contacter les collègues concerné-es dès aujourd’hui pour leur faire part de l’intention de l’Académie de les sanctionner disciplinairement avec un avertissement ou un blâme s’ils-elles ne font pas passer les évaluations de CP et ne saisissent pas les résultats avant le 23 mars, un dernier courrier du Dasen réaffirmant cette menace sera envoyé aux collègues. Enfin, si les enseignant-es refusent toujours d’exécuter les consignes académiques, un avertissement ou un blâme leur serait signifié.
On le sait maintenant, les promesses académiques n’engagent que celles et ceux qui y croient…

Le SNUipp-FSU Paris dénonce cette dérive autoritariste du ministre de l’Éducation Nationale et de l’Académie de Paris. De telles sanctions disciplinaires n’ont jamais été appliquées face à une mobilisation importante des enseignant-es parisien-nes. Notre syndicat continue de soutenir les enseignant-es mobilisé-es ! Il appelle les collègues concerné-es à contacter les élu-es du personnel.

Il n’y a pas urgence à faire passer ces évaluations et à saisir les résultats. Afin que chaque enseignant-e puisse se déterminer, il est fondamental que nous puissions nous réunir collectivement pour débattre ensemble de notre mobilisation dans ce contexte et organiser la riposte. Le SNUipp-FSU propose une réunion à destination de l’ensemble des collègues mardi prochain (19 mars) à 17h à la Bourse du travail, il a proposé aux autres syndicats que cette réunion soit intersyndicale. Dans le même temps, le SNUipp-FSU a proposé aux autres syndicats de demander une audience auprès du Recteur afin de protester contre la dérive autoritariste académique.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0