Accueil du site > CUI-CAE et AESH > AVS : situation alarmante et scandaleuse à Paris ! Manque cruel d’AVS, AVS non payés depuis la rentrée, d’autres sans contrat de travail…

AVS : situation alarmante et scandaleuse à Paris ! Manque cruel d’AVS, AVS non payés depuis la rentrée, d’autres sans contrat de travail…

publié le 7 octobre 2014

g

Aujourd’hui encore, plusieurs centaines d’élèves des écoles parisiennes se retrouve sans l’accompagnement prévu par une notification de la MDPH. Il nous est impossible de communiquer un chiffre précis, car pour la première année, malgré des demandes répétées, le rectorat ne transmet pas le nombre d’AVS manquant. Cette situation est inacceptable. Continuez à nous faire remonter les besoins pour que nous intervenions.

AVS : une situation scandaleuse

Depuis la rentrée, le SNUipp-FSU est régulièrement intervenu auprès du Rectorat sur cette question. La semaine passée, le SNUipp-FSU a découvert une situation inimaginable et scandaleuse : de nombreux AVS travaillent depuis la rentrée sans être payés et ne le seront a priori pas avant le mois de novembre pour une partie d’entre eux ; d’autres travaillent encore aujourd’hui sans contrat de travail ; d’autres encore ont été recrutés, mais attendent chez eux d’être convoqués au rectorat pour signer leur contrat alors que les élèves les attendent dans les écoles… Là aussi, le rectorat n’est pas en capacité de communiquer le nombre d’agents concernés.

Le SNUipp-FSU Paris s’adresse au Recteur et agit aussi pour chaque collègue

Ces dysfonctionnements ont des conséquences financières dramatiques pour ces personnels déjà bien souvent en situation de précarité. Ils placent les élèves et les enseignant-es en attente d’AVS dans une situation inacceptable. Il y a donc urgence. Le SNUipp-FSU a été reçu mercredi 1er octobre par la secrétaire générale et le DRH du rectorat. Le DRH a donné l’assurance que les personnes seraient bien rémunérées pour tout le mois de septembre quelle que soit la date de signature du contrat. Par ailleurs, il a annoncé que les personnes touchées par la baisse de quotité de 75% à 65% seraient rétablies à 75%. Il nous a également affirmé que des avances sur salaire pourraient être effectuées. Or, en pratique, cela a été refusé à un certain nombre de collègues. Le SNUipp-FSU s’est donc adressé ce jour au Recteur de Paris pour demander à ce que la situation soit réglée au plus vite avec notamment le recrutement de personnels administratifs supplémentaires pour gérer le recrutement et le salaire des AVS. Le SNUipp-FSU envisagera la forme de la mobilisation des personnels en fonction de la réponse qui sera apportée à cette revendication. En parallèle, le SNUipp-FSU appelle les AVS concernés à contacter le syndicat pour qu’il agisse auprès des services administratifs pour régler leur situation individuelle.

Pour une vraie reconnaissance du métier d’AVS

Par ailleurs, le SNUipp-FSU rappelle ses revendications pour sortir les AVS d’une précarité conséquence des temps partiels imposés et des salaires associés. Le syndicat demande un statut de la Fonction publique pour toutes et tous les AVS et ce quel que soit leurs missions, ce qui permettrait aux agents titularisés de bénéficier, d’un salaire décent et plus attractif, d’une formation de qualité et la certitude de retrouver leur emploi à chaque rentrée scolaire. Ce statut permettrait également d’assurer une continuité du service public par la mise en place d’un volant de remplaçants, ainsi que la possibilité pour les personnels en poste de changer de départements tout en étant assurés de retrouver un emploi dans la nouvelle académie.

Le SNUipp-FSU réaffirme son appel à voter en conseil des maîtres une motion dénonçant cette situation à envoyer au Dasen avec une copie au syndicat. Elle peut encore être téléchargée sur le site : motion à télécharger

Word - 24 ko


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0