Accueil du site > Jeunes enseignants > Pédagogie > Cycle de formation syndicale et pédagogique 2015-2016 

Cycle de formation syndicale et pédagogique 2015-2016

publié le 2 février 2016

g

Il y a 5 ans la masterisation entrait en application et la première promo de PES faisait sa rentrée à temps plein en responsabilité de classe sans formation. A l’époque le SNUipp-FSU s’était associé au GFEN pour co-organiser un cycle de formation syndicale et pédagogique dans le but de donner une opportunité aux stagiaires de se rassembler et d’avoir accès à des journées de formation sur temps de travail qui auraient du être assurées par l’état. Aujourd’hui élargi à tous les enseignant-es en début de carrière (stagiaires jusqu’à T5), ce cycle de formation n’a aucunement pour but de se substituer à l’ESPE ou à l’Académie, mais bien d’affirmer une solidarité professionnelle et de donner la possibilité aux jeunes collègues de réfléchir avec d’autres sur leur métier. Ce partenariat s’inscrit dans la promotion d’une formation initiale de qualité pour les enseignant-es et la revendication d’une école émancipatrice et attachée à la réussite de tous les élèves. Trois stages sont organisés cette année : le jeudi 26 novembre, le mardi 9 février, le lundi 23 mai. Vous pouvez participer à l’une des journées ou à plusieurs selon vos disponibilités. Un temps syndical de 1h30 sera consacré, lors de chaque séance, à l’actualité et aux droits des personnels. Les journées de stage se passent de 9h à 16h30 à la Bourse du Travail (3 rue du Château d’Eau, 75010 Paris)

Objectifs

- Questionner et modéliser des pratiques pour les transformer et tendre vers la réussite de tous les élèves.
- Interroger les liens entre enjeux, objectifs, contenus de savoir et choix pédagogiques.
- Partager et construire des outils directement réinvestissables dans les classes. Pour chaque session le temps est réparti comme suit : 5 h d’ateliers à caractère pédagogique et 1 h 30 d’information syndicale.

Planning des formations

Séance 1 : jeudi 26/11/15
- Partie syndicale : Alors que l’évaluation des élèves est régulièrement sujette à débat, que la question de la notation revient souvent sur le devant de la scène, à aucun moment n’est abordée la question de l’évaluation des enseignant-es qui pourtant se fait aussi par l’attribution d’une note chiffrée… Les inspections actuelles ne sont pas satisfaisantes. Infantilisation, pratiques trop différentes d’un IEN à l’autre, poids trop important de la notation dans la carrière… sont les principaux griefs contre le mode d’évaluation actuel. Plus largement, les relations hiérarchiques se limitent dans la plupart des cas à un contrôle, des injonctions, des demandes de remontées de tableau… Parfois même, les enseignant-es sont confronté-es à des abus de la part de leur IEN, nécessitant l’intervention ferme des représentant-es du personnel. Le point syndical portera sur des considérations générales mais il sera aussi l’occasion d’aborder le fonctionnement particulier de certaines circonscriptions et de l’évaluation spécifique des stagiaires, et à la première inspection.

- Partie pédagogique animée par le GFEN : Rapport au savoir et entrée dans la langue
- Le matin, intervention de Christine Passerieux sur le rapport au savoir des élèves.
- L’après-midi, deux ateliers au choix, en parallèle atelier 1 : Les règles du participe passé sont-elles politiques ? Au-delà de la règle, quel contenu et quelle histoire des savoirs pour comprendre le fonctionnement de la langue et au-delà, les enjeux de l’étude de la langue. atelier 2 : « La reconstruction de texte », une démarche emblématique du GFEN. Construire son propre rapport aux mots et à l’écrit dans une démarche où se conjuguent appropriation fine d’un texte et plaisir de la découverte, réflexion et imaginaire, apports individuels et construction collective. collective.

Séance 2 : mardi 9/02/16
- Partie syndicale : Pour les syndicats de la FSU, le principe de l’éducation prioritaire est de partir des besoins des élèves. Cela suppose de ne pas partir d’une enveloppe budgétaire fermée à priori contrairement à ce que fait le ministère. Il faut donc travailler au niveau de chaque école et chaque établissement pour définir le classement de chaque structure de l’éducation nationale en éducation prioritaire. Le point syndical portera sur des considérations générales mais il sera aussi l’occasion d’aborder le fonctionnement particulier de l’éducation prioritaire à Paris. Ce temps permettra également d’aborder des questions diverses d’ordre syndical.

- Partie pédagogique animée par le GFEN : Parents et enseignants, des rôles complémentaires
- Le matin, intervention de Christine Passerieux : Education prioritaire, la question des moyens.
- L’après-midi, atelier animé par le GFEN Paris sur les rôles complémentaires des parents et des enseignants, sur la lisibilité et la visibilité des savoirs scolaires.

Séance 3 : lundi 23/05/16
- Partie syndicale : réflexion collective sur la formation professionnelle des enseignants. Les formations initiale et continue peuvent et doivent être améliorées, mais comment ? Ce temps permettra également d’aborder des questions diverses d’ordre syndical.

- Partie pédagogique animée par le GFEN : La démarche de classement, quel(s) geste(s) professionnel(s) ?
- Le matin : réflexion collective à partir des démarches vécues lors des précédentes journées pour identifier ce qui est commun dans les démarches proposées et vécues au GFEN, pour les élèves et pour les enseignants. Nous nous demanderons notamment en quoi la manière dont on procède, le geste professionnel, fait démarche au sens où on l’entend au GFEN ? En quoi cela peut faire réussir tous les élèves, et à quelles conditions ?
- L’après-midi, atelier animé par le GFEN Paris : classer pour apprendre et comprendre, en sciences et en mathématiques. Nous analyserons cet atelier à la lumière de la réflexion collective menée le matin même.

Pour pouvoir y assister

il faut déposer sa demande d’autorisation d’absence pour stage de formation syndicale au plus tard un mois avant le stage. L’autorisation d’absence est de droit. La lettre-type est en ligne sur notre site : http://75.snuipp.fr/?Autorisation-d..., vous devez la joindre au formulaire d’autorisation d’absence rempli habituellement. N’hésitez pas à envoyer votre demande d’autorisation signée par fax ou courrier si le délai tombe pendant les vacances à votre inspection de circonscription, en vous assurant de la bonne réception du courrier. Et pour les M2/FSTG qui sont à l’ESPE le jour du stage, vous pouvez simplement prévenir vos formateurs de votre absence et fournir ensuite à la scolarité de l’ESPE le justificatif de présence que nous vous fournirons à l’issue de la journée de formation. Merci de nous tenir au courant de votre venue par mail pour nous aider dans notre organisation, et surtout n’hésitez pas diffuser l’information, à venir à plusieurs...


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0