Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Archives 2011/2012 > Capd du 5 juillet allégements de services, exeats, sans postes...

Capd du 5 juillet allégements de services, exeats, sans postes...

publié le 5 juillet 2012

g

Restrictions budgétaires sur les allégements de services pour raisons médicales

Les enseignants « confrontés à une altération de leur état de santé » ont droit à un aménagement du poste de travail qui peut « consister, notamment, en une adaptation des horaires ou en un allégement de service » (Décret n°2007-632 du 27 avril 2007).
Bien que 24 enseignants parisiens aient reçu un avis favorable du médecin du rectorat pour obtenir un allégement de service, représentant une journée hebdomadaire, pour des raisons médicales, seuls 16 vont en bénéficier à la rentrée prochaine. En effet, le directeur académique chargé du premier degré (Dasen) ne veut pas y affecter plus de 4 postes budgétaires. Il lui suffirait pourtant d’affecter 2 postes supplémentaires pour satisfaire l’ensemble des demandes ayant reçu avis médical favorable ! Les représentants du personnel sont longuement intervenus pour faire respecter les droits de ces enseignants. Il n’est pas acceptable que les contraintes budgétaires priment sur les avis médicaux. Comme le Dasen reste arc-bouté sur sa décision, le SNUipp-FSU invite les personnels concernés à le contacter pour engager les recours contre cette décision.

Mouvement complémentaire ASH : enfin réalisé !

Suite aux nombreuses erreurs dans les opérations du mouvement complémentaire ASH (absence de certaines candidatures, problème de barèmes …), un nouveau projet a été examiné. Sa publication en ligne sur le site du SNUipp-FSU Paris a permis à des enseignants de relever des erreurs que les représentants du personnel ont fait corriger à nouveau en séance.

Exeats, ça bloque toujours !

Au 5 juillet, seuls 4 enseignants, sur les 23 bénéficiant d’un exeat, ont pu profiter de ce bon de sortie du département. Dans le sens inverse, 33 enseignants d’autres départements intègrent Paris. Le Dasen se refuse pourtant à augmenter le nombre d’exeats accordés tout de suite. Il s’est engagé à revoir cela dans les prochaines semaines. Le SNUipp-FSU ne manquera pas de lui rappeler son engagement.

Temps partiels à 75%, des nouvelles d’ici fin juillet ?

Le SNUipp-FSU a interrogé l’administration sur l’information des personnels de leur jour travaillé, information d’importance pour l’organisation de leur vie personnelle et professionnelle. L’attribution définitive du jour non travaillé n’est toujours pas finalisée par les services du rectorat. Ils vont réaliser courant juillet les postes de 4x25% et pourraient être amené à ne pas retenir le premier vœu des enseignants à temps partiel pour ce faire. Ils se sont engagés à envoyer un courrier fin juillet à tous les enseignants à temps partiel pour leur préciser le jour non travaillé finalement retenu pour la rentrée de septembre.

Sans postes après le mouvement, les affectations durant l’été

Les affectations seront très tardives cette année, ce qui met les personnels sans poste et les écoles dans une situation difficile . Elles auront lieu jusque fin juillet par les services du rectorat. Les T2 devraient être affectés d’ici le 13 juillet. Les T3 et plus seront affectés ensuite.
Toutes ces affectations après le mouvement principal le seront à titre provisoire sur des postes se découvrant au fil de l’eau en raison de disponibilités tardives, de congés longs, de regroupements de temps partiel… Elles seront consultables en ligne sur le site du SNUipp-FSU Paris et sur la boite Iprof.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0