Accueil du site > Comité Hygiène et Sécurité - Conditions de Travail > CHS-CT du 10 mars 2015 Compte-rendu des représentant-es du SNUipp-FSU

CHS-CT du 10 mars 2015 Compte-rendu des représentant-es du SNUipp-FSU

publié le 13 mars 2015

g

Problème de chauffage

Le SNUipp-FSU a une nouvelle fois évoqué la question du chauffage pointant le nombre important d’écoles faisant remonter les problèmes de température.

Deux problèmes conjoints sont constatés : le plan énergétique mais aussi les locaux trop souvent exposés aux courants d’air faute de faire les travaux d’isolation nécessaires.

L’Académie s’engage à signaler de nouveau cette question auprès de la DASCO et évoque l’idée de proposer un travail conjoint entre les deux CHS-CT (Académie et Dasco).

Pour sa part le SNUipp-FSU va évoquer cette question lors de sa rencontre avec la nouvelle directrice de la Dasco à la fin du mois.

L’inspecteur Hygiène et sécurité s’est engagé à faire remonter systématiquement tous les problèmes signalés auprès des CASPE. Il est donc important de faire remonter les dysfonctionnements en remplissant le registre hygiène et sécurité et en le signalant au secrétaire du CHS-CT : secretaire.chscta@ac-paris.fr

Bilan PPMS après les évènements de Janvier.

Après avoir exposé la façon dont les évènements avaient été gérés au niveau de l’Académie (gestion par la cellule de crise en lien avec la préfecture de police), la Secrétaire générale et le service hygiène et sécurité ont pointé les dysfonctionnements constatés. Une bonne partie a relevé de la coordination interne entre les services de la ville mais aussi du lien académie/ville (en particulier dans la communication de la ville aux REV).

Des réunions académie/ville ont eu lieu et un protocole devrait être finalisé rappelant en particulier le rôle du directeur comme responsable unique de sécurité et donc de l’organisation de la mise en œuvre du PPMS quel que soit le moment où il est déclenché.

L’Académie a bien précisé que tout PPMS commencé sous le pilotage du directeur reste sous son contrôle jusqu’à la fin : lorsqu’un PPMS est commencé, l’ensemble des adultes présents doivent le suivre jusqu’au bout sous l’autorité unique du directeur.

Le SNUipp-FSU a demandé à ce qu’une fois le protocole établi les consignes précises soient rappelées à l’ensemble des personnes intervenant dans les écoles.

Le PPMS type devrait évoluer pour tenir compte du bilan qui a été fait et envisager en particulier les cas où une évacuation d’urgence est nécessaire et les lieux de rapatriement des classes qui sont en sortie lorsque le PPMS est déclenché.

Concernant la communication envers les familles, l’académie a évoqué les trois canaux utilisés : la radio (France Bleu 107.1), le site de l’Académie et les réseaux sociaux.

Le SNUipp-FSU a souligné que c’était utile mais pas suffisant pour prévenir les familles individuellement et rapidement. Il a demandé à ce que les écoles puissent être dotées d’un système permettant l’envoi de SMS groupés comme cela se fait dans les établissements du second degré.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0