Accueil du site > Comptes-rendus des CAPD > Archives 2008/2009 > CAPD du 11 juin 2009  mouvement complémentaire ASH et affectations à l’année

CAPD du 11 juin 2009 mouvement complémentaire ASH et affectations à l’année

publié le 11 juin 2009

g

Près de 800 enseignants sans postes

A l’issue du mouvement, il reste 147 postes vacants, dont certains étaient « gelés » et n’apparaissaient donc pas lors du mouvement principal. À ces postes s’ajoutent 369 emplois à temps plein qui sont des « postes reconstitués » avec les rompus de temps partiel. Au 11 juin, il restait 797 enseignants sans postes que l’académie affectera à titre provisoire.
L’ensemble des délégués du personnel a interpellé l’académie sur cette situation. Pour le SNUipp, l’intérêt de ces personnels (trouver un poste conforme à leurs souhaits) ne s’oppose pas à l’intérêt du service (affecter un enseignant sur chaque poste vacant). Il a demandé une Capd de rentrée pour acter l’ensemble des affectations prononcées au cours de l’été.

Affectations à l’année (délégations rectorales) : une logique académique peu mobile

La logique de l’académie pour accorder ou non les affectations à l’année s’articulait autour de 2 points : « ce n’est pas un appel du mouvement » et « la continuité pédagogique n’est pas un motif valable ». Au final, l’académie a accordé ces postes provisoires sans respecter fidèlement la ligne directrice qu’elle s’était fixée entraînant ainsi quelques inégalités de traitement, dénoncés par les élus du personnel.

Mouvement complémentaire ASH : vacances de postes D et E

Si les postes vacants des options A, C, F et G ont tous trouvé preneur, ce n’est pas le cas des autres options où les volontaires étaient moins nombreux que les postes vacants. Pour l’option D, l’académie a souhaité privilégié la couverture des Clis au détriment des UPI ou des hôpitaux de jour et au détriment de l’ordre des souhaits émis par les enseignants volontaires. L’inspecteur d’académie s’est engagé à pourvoir l’ensemble des postes restés vacants après le mouvement complémentaire ASH même par des enseignants non spécialisés. Par contre, il remettrait en question l’existence des postes E surnuméraires affectés dans une école s’ils n’étaient pas pourvus par des personnels spécialisés lors du prochain mouvement. Les délégués du personnel se sont élevés contre cette menace à peine voilée de suppression de ces postes Rased.

Postes CAPP vacants : une suppression déguisée à nouveau confirmée

L’inspecteur d’académie n’a pas voulu, une nouvelle fois, examiner les demandes d’enseignants qui postulaient sur les 6 postes CAPP vacants suite à des départs en retraite. En ne voulant les pourvoir que s’il reste des enseignants spécialisés non affectés (ce qui n’est pas le cas), il entérine de fait la disparition de ces postes vacants.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0