Accueil du site > CUI-CAE et AESH > AVS : le SNUipp-FSU Paris continue d’intervenir ! Audience avec Mme Faure Filastre, IEN ASH le 28 novembre 2014

AVS : le SNUipp-FSU Paris continue d’intervenir ! Audience avec Mme Faure Filastre, IEN ASH le 28 novembre 2014

publié le 4 décembre 2014

g

En cette rentrée, à la date du 15 octobre, a été constaté une augmentation de plus 6,1% élèves en situation de handicap dans le premier degré, et plus 10,4% dans le second degré, ce qui fait une moyenne d’environ plus 8,2% d’élèves en situation de handicap pour cette année scolaire dans l’académie de Paris, soit environ 7050 élèves sous PPS. Cette augmentation, plus importante dans le second degré, se traduit par plus d’inclusions individuelles et une augmentation de 30% des notifications d’accompagnement de la MDPH.

D’après les prévisions établies par la MDPH jusqu’à fin décembre, il resterait environ 400 élèves à accompagner, ce qui devrait représenter au minimum 150 postes. L’académie de Paris n’ayant pas assez de lignes budgétaires pour faire face à cette demande, une rallonge a été demandée au ministère. Le SNUipp-FSU est intervenu également pour que l’académie de Paris dispose des moyens budgétaires pour pouvoir embaucher tous les AVS dont les écoles ont besoin.

Par ailleurs, si la rallonge budgétaire est accordée, elle serait très probablement une dotation en postes de contrat de type "CUI" et non "d’AESH", ce qui ne donne pas la possibilité aux personnes en fin de contrat CUI de pouvoir être renouvelées sur un poste d’AESH. L’académie n’a donc que très peu de marge de manœuvre et sera certainement obligée d’embaucher de nouvelles personnes plutôt que de prolonger les personnes arrivant en fin de contrat, ce que dénonce le SNUipp-FSU. Ce sont autant d’élèves qui auront une rupture pédagogique avec un changement d’accompagnateur en cours d’année scolaire.

Les beaux discours ministériels sur l’inclusion, ça suffit ! Si la scolarisation des élèves en situation de handicap est une volonté partagée par tous les acteurs de la communauté éducative, ce n’est pas aux enseignant-es, élèves et AVS de payer la facture de la politique d’austérité du gouvernement ! Le SNUipp-FSU Paris s’adresse au Recteur et à Mme la Ministre pour que les crédits budgétaires soient débloqués et que ces derniers permettent aux AVS déjà en poste de rester en fonction. Le SNUipp-FSU informera les collègues de leurs réponses et réunira les collègues pour organiser la mobilisation si besoin était. Plus largement, le SNUipp-FSU continue de revendiquer pour les AVS un statut accompagné d’une réelle formation.

Enfin, le syndicat est intervenu auprès de Mme l’Inspectrice sur tous les cas d’école dont il avait connaissance.


© SNUipp-FSU Paris | 11 rue de Tourtille 75020 | tél. : 01 44 62 70 01 | Nous écrire | SPIP | | | Suivre la vie du site RSS 2.0